Catégories
Accueil Economie En continu

Industrie automobile: de grands constructeurs devraient s’installer en Algérie  

Avec l’adoption de la nouvelle loi sur l’investissement, l’Algérie compte attirer les grands constructeurs automobiles pour relancer une industrie qui peine à décoller, malgré les milliards dépensés par l’Etat. Le ministre en charge du secteur promet que de grandes entreprises du domaine s’installeront en Algérie.

Interrogé dimanche sur l’avancée du dossier de l’automobile, Ahmed Zeghdar, a déclaré que «des contacts ont eu lieu avec de grandes entreprises dans le domaine». Auparavant, «le cadre juridique qui n’était pas prêt» faisait défaut, a-t-il souligné à la presse, en marge de la Journée d’information consacrée au lancement effectif du régime d’importation des chaînes de production rénovées et du régime d’exemption de droits de douane et de la TVA.

Mais, désormais, après l’adoption du nouveau code de l’investissement, «il y aura de grandes entreprises dans le domaine de la construction des véhicules, des tracteurs et des bus», lance le ministre de l’Industrie, promettant «un taux d’intégration élevé».

Objet de tergiversations et de cafouillage du gouvernement, le dossier de l’industrie et de l’importation automobile est devenu, depuis quelques années, un interminable feuilleton. Les prix des véhicules neufs et d’occasion sur le marché national sont «inaccessibles».

Des patrons d’usines de montage sont actuellement en prison pour des accusations de corruption.

Quitter la version mobile
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR