Suivez-nous

Economie

Importation automobile : « Les agréments bientôt délivrés »

Publié

le

© DR | Véhicules en attente de chargement dans le bateau
© DR | Véhicules en attente de chargement dans le bateau

La commission technique auprès du ministère de l’industrie a repris ses activités d’études des dossiers des concessionnaires désirant importer des véhicules neufs. Selon des sources proches de ladite commission, « les autorisations provisoires vont être délivrés dans les prochaines semaines ».

La même source assure que « les agréments définitifs vont être délivrés quelques semaines après l’obtention de l’agrément provisoire ». Cette information qui vient de confirmer l’annonce du président de la république Abdelmadjid Tebboune qui a annoncé lors de sa rencontre avec la presse la semaine dernière que l’importation des véhicules reprendra avant la fin du premier semestre de l’année en cours.

Selon la même source auprès de la commission technique, « le ministre a donné des instructions dans le sens de la déclaration du président de la république afin d’accélérer le traitement des demandes agréments et procéder à leur délivrance ».

« 9 autorisations temporaires »

En février dernier, l’ancien ministre de l’industrie, Ferhat Ait Ali Braham avait annoncé depuis Guelma que « 9 autorisations temporaires d’importation de voitures ont été accordées jusqu’à présent, l’opération reste ouverte et le nombre des autorisations peut augmenter ».

Depuis le limogeage de Ait Ali à la tête du ministère de l’industrie, une rumeur faisant état de l’annulation de cet agrément a fait le tour de la toile. Mais notre source auprès de la commission assure que « ces autorisations ne sont pas annulées, d’ailleurs, les concessionnaires concernés travaillent encore sur leurs projets d’importation ».

Contacté par INTERLIGNES, Mustapha Zebdi, Président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE), estime que le retour à l’importation des véhicules neuf « stabilisera le marché des véhicules d’occasion, dont les prix ont atteint un pique lors de l’annonce du gel des autorisations provisoires ».  

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR