Connect with us

Société

Ils dénoncent les nouvelles hausses d’impôts : Les avocats boycottent l’activité judiciaire

Avatar

Published

on

Plusieurs dizaines d’avocats ont organisé, aujourd’hui 25 février, un rassemblement devant le tribunal Abane Ramdane à Alger. Ils demandent le respect des lois et la Constitution et dénoncent le 5ème mandat du chef de l’Etat.
© INTERLIGNES | Manifestation des avocat Alger

Pour dénoncer les nouvelles dispositions de la loi de finances pour l’année 2020 concernant le régime fiscal imposé aux activités libérales non commerciales, les robes noires ont décidé de boycotter les audiences prévues pour ce mercredi 15 janvier et organisent un rassemblement devant les Cours de justice dans plusieurs wilayas du pays. 

Répondant à l’appel lancé par l’Union nationale des ordres des avocats (UNOA), les robes noires à travers tout le territoire national ont organisé aujourd’hui un rassemblement devant les Cours de justice protestant contre le nouveau régime fiscal qu’il considère comme “un acte de vengeance” contre l’avocat.

A Tizi ouzou, une dizaine d’avocats ont organisé un sit-in devant la Cour de Justice brandissant des pancartes sur lesquelles on peut lire “non à la vengeance contre l’avocat”, “l’argent volé ne peut être compensé par le revenu des avocats”.

Les avocats exigent, dans la foulée, l’application “de la retenue à la source” estimant que l’application de la nouvelle mesure provoquera l’asphyxie de l’activité de la défense puisque 50% des recettes des avocats seront consacrées au payement des charges fiscales et parafiscales.

l’Union nationale des ordres des avocats avait contesté dans un communiqué l’ensemble de ces taxes qui, selon elle, dépassent 50% des rentrées des avocats. l’UNOA demande alors aux autorités publiques à leur tête le chef de l’Etat, de réviser les nouvelles taxes imposées et suggère d’appliquer le régime du prélèvement à la source suivant un calendrier ou alors revenir à l’ancien régime.

Il convient de rappeler que le gouvernement prévoit, dans sa quête de ressources financières en cette période de disette, d’élargir l’assiette fiscale en instituant de nouvelles taxes pour les activités libérales non commerciales. Ainsi, la loi des finances 2020 a prévu une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 19% pour les avocats, 26% d’IRG (Impôt sur le revenu global), 2% de taxe sur l’activité professionnelle (TAP), à cela s’ajoute 15% au profit de la Casnos.

Société

Décès de l’ancien ministre des Affaires religieuses M’hamed Benredouane

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

 L’ancien ministre des Affaires religieuses M’hamed Benredouane est décédé lundi matin à Alger des suites d’une longue maladie à l’âge de 70 ans, rapporte l’agence de presse APS en citant des proches du défunt.

Né le 20 août 1950 à Bouinan, dans wilaya de Blida, M’hamed Benbredouane a occupé le poste de ministre des Affaires religieuses dans le gouvernement conduit par Sid Ahmed Ghozali de 1991 à 1992.

Il était également vice-président de la Fondation Emir Abdelkader et exerçait la profession de médecin en tant que maitre-assistant en dermatologie au CHU Mustapha-Pacha à Alger.

Le défunt sera inhumé cet après-midi au cimetière de Sidi M’hamed à Bouzareah sur les hauteurs d’Alger, selon l’APS.

Continue Reading

Société

Secousse tellurique de magnitude 3,3 enregistré à Tipaza

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Secousse tellurique de magnitude 3,2 à Tipaza
© DR | secousse tellurique à Tipaza

Une secousse tellurique de magnitude de 3,3 degré sur l’échelle de Richter a été enregistré ce dimanche 02 Août à 19h13 dans la wilaya de Tipaza, indique le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG).

L’épicentre de la secousse a été localisé à 2 km sud-est de Cherchell dans la même wilaya, précise la même source.

Continue Reading

Société

Sétif: décès d’une jeune médecin du coronavirus

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Une docteure exerçant à l’établissement public hospitalier, EPH Youcef Yalaoui, dans la commune d’Ain Azal, wilaya de Sétif, est décédée vendredi soir des suites du coronavirus, a rapporté samedi l’agence de presse APS en citant des responsables locaux du secteur de la santé.

Il s’agit de Dr Amira Seyah, âgée de 29 ans, originaire de la commune d’Ain Abbassa. Selon les responsables locaux, la défunte faisait partie du personnel médical qui lutte au premier rang contre la pandémie de coronavirus.

Amira Seyah a rendu l’âme au service de réanimation du CHU Abdenour Saâdana, où elle a été transférée après la détérioration de son état de santé, a précisé la même source à l’APS.

La wilaya de Sétif, l’une des plus affectées par la pandémie dans le pays, a enregistré plusieurs pertes au sein du corps médical. Parmi eux le chef de service de radiologie du service des urgences chirurgicales du CHU-Abdenour Saâdna.

Le 21 juillet dernier, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a fait état de 2300 cas d’infection et 44 décès signalés parmi le corps médical et paramédical depuis le début de la pandémie de coronavirus en Algérie.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR