Connect with us

Accueil

Il soutient le discours de Gaid Salah à Oran : le FLN appelle à la tenue de la présidentielle

Avatar

Published

on

Le parti Front de libération nationale (FLN) reste toujours fidèle à sa position vis à vis de l’organisation de l’élection présidentielle. Ce mardi, le parti de Mohamed Djemai a salué la teneur du discours du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, prononcé, hier lundi, dans la 2ème Région militaire à Oran, indique un communiqué du parti cité par l’agence officielle. 

 

Relevant que une totale convergence entre la teneur du discours et la vision du parti quant à la crise que vit le pays, le FLN salue “l’accompagnement clair et manifeste qu’assure l’institution de l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) au peuple algérien, aux institutions de l’Etat et au processus du dialogue pour la concrétisation des aspirations légitimes des Algériens à travers un dialogue sérieux, responsable et sans exclusive dans le cadre du respect des dispositions de la Constitution”.

Le parti a réaffirmé que “l’organisation d’une élection présidentielle transparente et régulière dans les plus brefs délais demeure le seul et unique moyen pour une sortie de crise, dont la perduration ne fera qu’aggraver”, appelant à ce propos à “ne pas perdre plus de temps et à aller vers la préparation sérieuse et effective d’une élection présidentielle, organisée et supervisée par une instance indépendante permettant ainsi au peuple algérien d’exprimer librement et souverainement son choix d’élire celui qu’il juge apte à diriger le pays durant la prochaine période, sans aucune tutelle ni préalables.

Le parti FLN a réitéré, dans ce cadre, “le rejet catégorique de tous les appels à une transition ou un processus constituant incertain, représentant une grave menace pour l’unité des Algériens et leurs constantes consacrées dans la Constitution et les lois de la République”.

Le parti a exprimé, une nouvelle fois “son entière disposition à contribuer, sérieusement et efficacement, à la réussite du travail de l’Instance du dialogue et de médiation (INDM)”, appelant toutes les bonnes volontés à “faire prévaloir l’intérêt suprême du pays” et à apporter leur contribution pour mener l’Algérie à bon port.

Avec APS

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR