Il a reçu Ramtane Lamamra : Lavrov parle de «tentatives de déstabilisation de l’Algérie»

Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe

La Russie s’implique-t-elle indirectement dans la crise algérienne. Ayant reçu, aujourd’hui le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramatane Lamamra, le chef de la diplomatie russe, Sergei Lavrov change de discours concernant la question algériennes.

 

 Après avoir déclaré, il y a quelques jours, « que ce qui se passe en Algérie est une affaire interne », le ministre des Affaires étrangères russe évoque « des tentatives de déstabilisation du pays ».

« Nous suivons avec intérêt ce qui se passe en Algérie. Nous constatons des tentatives de déstabilisation de la situation sur place », affirme le MAE russe, sans donner plus de précision. Selon le compte rendu du site RT arabic de la conférence de presse animée conjointement par Ramatane Lamara et son homologue russe, Sergei Lavrov exprime l’opposition de son pays « à toute ingérence dans les affaires interne du pays ». « Le peuple algérien décidera seul de son avenir, en se référant à la constitution », lance-t-il.

Lamamra : « Bouteflika cèdera le pouvoir au président élu »

Acculé par le mouvement populaire qui refuse de les reconnaitre, les tenants du pouvoir tentent désormais de chercher des soutiens à l’international. C’est dans cette optique que Ramtane Lamamra entame un périple international.

 « J’ai exposé à mon ami et homologue, Sergei Lavrov la réalité de la situation en Algérie », lance-t-il, en appelant « au dialogue pour résoudre ce crise interne ».

Avant d’arriver en Russie, le vice-premier ministre s’est rendu aussi en Italie et il devra arriver, demain mercredi, en Allemagne. A l’issue de son entretien avec le chef de la diplomatie russe, Ramatane Lamamra explique aussi « que le président Bouteflika a accepté de céder le pouvoir à un nouveau président élu, tandis que l’opposition sera autorisée à participer au contrôle des élections ».

Pour lui, « le gouvernement algérien a répondu aux demandes légitimes du peuple algérien qui manifeste depuis près d’un mois ».

Adsence Milieu article