Connect with us

Politique

Il a expiré depuis le 13 juillet : le gouvernement ne dit rien sur le confinement partiel

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR |

La question taraude tous les esprits. Le gouvernement a-t-il oublié de prendre une décision concernant le confinement partiel imposé à 29 wilayas depuis plusieurs semaines ? Alors que le délai d’application de cette mesure, défini par décret exécutif, est arrivé à expiration depuis deux jours, le premier ministère n’a pris aucune autre décision.

Le couvre-feu imposé de 20h00 à 5h00 de matin est-il toujours en vigueur ? C’est la grande incompréhension. En tout cas, jusqu’à aujourd’hui 15 juillet, les services du premier ministère n’ont communiqué aucune nouvelle décision.

S’agit-il d’une reconduction d’office de la mesure ? Peu probable. Car le décret publié à la fin du mois de juin dernier a fixé la durée d’application du confinement partiel au 13 juillet. Il est applicable dans 29 wilaya à savoir : Boumerdès, Souk-Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum-el-Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Béchar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Béjaïa, Adrar, Laghouat et El Oued.

Le couvre-feu est-il levé aussi dans ces localités, à l’instar des 19 autres wilayas qui ne sont plus en confinement depuis plus d’un mois ? Enigmatique. Ce silence officiel est intrigant. Certes, jeudi dernier, la présidence de la république avait annoncé l’interdiction de la circulation entre les wilayas concernées par le confinement pour une période d’une semaine. Cette interdiction de circulation, qui concerne également les véhicules personnels et les transports publics, dure jusqu’à vendredi prochain.

Mais cette mesure est considérée comme un complément à celles en vigueur qui ont été décidées par décret exécutif. Il est vrai aussi que le gouvernement a donné instruction aux walis pour prendre les mesures qu’ils jugent utiles pour lutter contre la propagation de virus. Usant de ces nouvelles prérogatives, certains d’entre eux, à l’image de celui de Sétif, de Ouargla et tout récemment celui de Biskra ont décidé d’imposer un confinement total dans certaines communes où le virus s’est propagé gravement. Cependant ces décisions sont censées être aussi complémentaires de celles imposées au niveau national.

Car dans seize wilayas, à l’image d’Alger, Bouira, Boumerdes, Constantine, Annaba et Oran… aucune nouvelle décision n’est prise par leurs walis respectifs.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR