Suivez-nous

Politique

“Hoggar” et “Tassili” sont désormais des noms d’astres

Mouloud Bouyahia

Publié

le

© DR | Astres
© DR | Astres

L’Union Astronomique Internationale (UIA), domiciliée à l’Institut d’astrophysique de Paris, a révélé les noms choisis pour 100 nouveaux astres découverts ces dernières années pendant le célébration du centenaire de sa création au début de la semaine. « Tassili » et « Hoggar » s’invitent désormais aux noms des astres.

En effet cette association a décidé en 2015 de donner des noms aux exoplanètes qui portent des matricules ésotériques. Pour ce 100e anniversaire, l’UIA a lancé en début d’année des campagnes publiques (UIA100) auxquelles ont participé 780 000 personnes à travers le monde en contribuant avec 360 000 propositions de noms soumises dans 112 pays.

Le professeur en astrophysique de l’université de Constantine et président de l’association Sirus, Jamel Mimouni, le coordinateur de la campagne UIA100 pour l’Algérie et membre du Comité national d’astrophysique a bien voulu donner quelques précision à Interlignes sur la procédure du choix des noms des sites naturels sahariens qui ont été attribués à deux astres.

La sélection de « Tassili » et « Hoggar » s’est faite en deux temps nous confie M. Mimouni. “La première étape en aout et septembre 2019 a permis à travers les réseaux sociaux de recevoir toutes les propositions et de retenir les 10 premières les mieux classées”.
Le professeur précise que “dans un second temps, le comité a procédé toujours par le biais des réseaux sociaux à un vote et c’est tout ainsi que « Hoggar » et « Tassili » sont arrivé en tête avec les 500 réponses renvoyées”.

Tassili tourne autour de Hoggar”

Le professeur en astrophysique précise cependant que “Tassili est une exoplanète mais que Hoggar est l’étoile autour de laquelle elle tourne. Toutes les deux sont situées dans notre galaxie, la voie lactée, à 640 millions d’années-lumière du soleil, notre étoile”. Ceci en sachant que “le système solaire le plus proche de nous, Alpha de Centaure, se trouve lui à 4 années-lumière. Tassili tourne autour de Hoggar, qui est une géante jaune, en 367 jours et toutes les deux sont visibles avec de simples jumelles. Bien entendu, on connait parfaitement leur position” précise le Président de l’association Sirus.

Comme par hasard, le prix Nobel de physique a été attribué cette année à Michel Mayor et Didier Queloz de l’observatoire de Genève qui sont à l’origine de la découverte le 6 octobre 1995 d’une planète située à l’extérieur du système solaire, c’est-à-dire qui ne tourne pas autour de notre Soleil : la première exoplanète.

Au 1er novembre 2019, 4126 exoplanètes ont été confirmées dans 3 067 systèmes planétaires. Plusieurs milliers d’exoplanètes supplémentaires découvertes au moyen de télescopes terrestres ou d’observatoires spatiaux.

Mercredi 18 décembre, encore un hasard, le satellite Chéops de l’Agence spatiale européenne, spécialement dédié aux exoplanètes, a décollé sans encombre de Kourou en Guyane.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Le décret de nomination de Saïd Chengriha comme chef d’état-major par intérim, publié au JO

Avatar

Publié

le

© DR | Le général-major Saïd Chengriha nommé en qualité de chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim

Le décret présidentiel signé le 9 janvier portant nomination du général-major Saïd Chengriha au poste de chef d’état-major par intérim de l’Armée nationale populaire (ANP) a été publiée ce mardi au dernier Journal officiel.

“Par décret présidentiel du 13 Joumada El Oula 1441 correspondant au 9 janvier 2020, le Général-major : Saïd Chengriha, commandant des forces terrestres, est chargé d’assurer, à compter du 23 décembre 2019, l’intérim de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire“, est-il écrit.

Le décret mentionne que “l’intérim n’exclut pas le plein exercice des prérogatives de la fonction de Chef d’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire”.

Lire la suite

Politique

Tebboune préside une séance de travail au siège du ministère de la Défense nationale

Avatar

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, candidat à la présidentielle du 12 décembre 2019 (archives)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, effectue, ce mardi, une visite au siège du ministère de la Défense nationale au cours de laquelle il préside une séance de travail, rapporte l’agence officielle.

Abdelmadjid Tebboune a été accueilli par le chef d’Etat-major, vice-ministre de la Défense, Saïd Chengriha accompagné du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, des commandants des Forces, de la Garde républicaine, de la Gendarmerie nationale et du commandant de la la 1ère Région militaire, ajoute la même source.

Lire la suite

Politique

Eborgnés de Bouira : Les élus APW du RCD pointent du doigt le wali

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Amer Ouchene, Eborgnés après les tirs des forces anti-emeutes à Haizer (Bouira) le 12 décembre 1019

Les élus APW du RCD ont pointé du doigt le wali dans l’affaire des éborgnés, touchés le jour du vote à Bouira, à l’occasion de la cession APW dédiée à l’évaluation du secteur des TIC.

C’est en présence des élus et du premier responsable de la wilaya, Limani Mustapha qui vient d’être muté dans le même poste à la wilaya de Sidi Bellabes, que le chef du groupe APW du Rassemblement pour la culture et la cémocratie ( RCD ), Chabane Meziane a saisi l’occasion en interpellant le wali sur la répression des manifestations survenue le 12 décembre 2019, jour de l’élection présidentielle.

Meziane Chabane, l’élu du RCD a demandé au wali  « l’ordonnateur principal » des services de police qui ont usé, selon lui, de balles en caoutchouc. «  Qui a ordonné aux services de sécurité de tirer sur les manifestants ? », a-t-il déclaré. Et d’ajouter: « Vous êtes responsable du maintien de l’ordre et de la sécurité des citoyens ».

Le P/APW de Bouira, d’obédience RND, reprend la parole en rappelant à l’élu que « le rôle de l’assemblée est de trouver des solutions aux problèmes sociaux des citoyens et pas de faire de la  politique ».

Un échange violent s’en est suivi entre le président de l’assemblée et les élus du RCD qui ont quitté la salle en boycottant la suite des travaux.

Des scènes de violence ont ébranlé la ville de Bouira le jour du vote, où des manifestants ont été touchés au yeux. Ces derniers ont appris récemment qu’ils ne pourront plus jamais voir avec leurs yeux touchés.

Lire la suite

Tendances