Politique

Hirak : La police réprime la manifestation à Oran

La police a réprimé violemment la marche prévue pour le 43e vendredi du Hirak à Oran. Les arrestations se comptent en centaines selon la Ligue Algérienne des Droites de L’homme (LADDH).

Published

on

© INTERLIGNES | Répression lors de la manifestation des étudiants à Alger (archives)

Juste après l’annonce des résultats du vote qualifié par les manifestants de “mascarade”, les manifestants sont sortis dans les rues d’Oran pour manifester dans le calme comme à leur habitude.
Mais, à leur surprise, la police s’est lancée dans une véritable chasse à l’homme.

Les policiers déployés en centaines, pas loin de la place ou se rassemblent les manifestants d’habitudes, interpellent violemment les manifestants. Selon plusieurs témoignages, il y’a eu plusieurs dizaines de blessés.

Le vice président de la Ligue Algérienne des Droits de L’homme (LADDH), Said Salhi, a dénoncé l’arrestation “de près de 400 manifestants. La LADDH dénonce et rappelle au respect du droits et des libertés publiques”.

Pour rappel, il n y’a jamais eu de de violence lors des manifestations du Hirak à Oran, mais les manifestations nocturnes étaient réprimées violemment par la police.

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Exit mobile version