Connect with us

Politique

Hirak : HRW dénonce « une répression généralisée » en Algérie et demande la libération « sans conditions » des détenus.

L’ONG de défense des droits de l’Homme, Human Rights Watch (HRW), a appelé, ce jeudi 14 novembre, à la libération « immédiate et sans conditions » des manifestants pacifiques arrêtés et à « respecter les droits de liberté d’expression et de réunion de tous les Algériens ».

Published

on

© INTERLIGNES | Répression lors de la manifestation des étudiants à Alger (archives)

Dans son communiqué publié ce jeudi sur son site Internet, HRW a déploré « le grand nombre » de manifestants et activistes du mouvement populaire qui ont été arrêtés depuis septembre 2019 par les autorités algériennes.

« De nombreuses personnes sont maintenues en détention pour des accusations vagues telles que atteinte à l’unité nationale et atteinte au moral de l’armée», dénonce L’ONG qui appelle, dans la foulée, les autorités à libérer « immédiatement et sans condition les manifestants pacifiques et à respecter les droits à la liberté d’expression et de réunion de tous les Algériens »

«Cette série d’arrestations s’inscrit dans une tendance à affaiblir l’opposition aux dirigeants par intérim de l’Algérie et leur détermination à organiser des élections présidentielles le 12 décembre», a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de Human Rights Watch en charge du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

« Les autorités prétendent que les élections prévues ouvrent une nouvelle ère de démocratie en Algérie, mais cette répression généralisée à l’encontre des critiques n’a rien de démocratique », dénonce-t-elle.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR