Haraga: 02 corps sans vie repêchés au large des côtes de Gdyel (Oran)

C’est un véritable drame qui se déroule en mer Méditerranée. Il ne se passe pas une semaine sans que des morts de migrants ne soient enregistrés. La wilaya d'Oran est devenue ces derniers jours, le point de départ privilégié par les harraga.

Crédit photo : DR | embarcation de migrants qui traversent la Méditerranée

Deux corps sans vie ont été repêchés, samedi après-midi, par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, au large de Gdyel (Est d’Oran).

 

Les services de la protection civile précisent qu’il s’agit des dépouilles d’une femme et de sa fille. Les deux corps ont été repêchés à 17 heures 30 respectivement à 2 miles au nord de Kristel (Gdyel) et à 3 miles de Cap Aiguille. Les services de la brigade de la gendarmerie de Gdyel ont réussi à identifier les deux corps.

Selon la même source, ce drame a touché toute une famille y compris le père et le fils qui faisaient partie du groupe des 20 candidats à l’émigration clandestine dont l’embarcation a pris feu au large d’Oran.

« Le père est toujours porté disparu tandis que le fils, secouru, se trouve actuellement à l’hôpital de Tenes » (Chlef), a souligné la même source.

Par ailleurs, les unités territoriales des gardes-côtes d’Oran poursuivent les opérations de recherche des autres passagers de cette embarcation portées disparues, a-t-on assuré.