Connect with us

Politique

Grève des magistrats : un pas vers la fin de la justice du téléphone ?

La grève des juges se poursuit pour la troisième journée consécutive. Enclenchée dimanche dernier, l’action initiée par le syndicat national des magistrats (SNM) a provoqué une paralysée générale des tribunaux et Cours du pays.

Melissa NAIT ALI

Published

on

Les magistrats en grève illimitée
© DR | Les magistrats en grève illimitée

L’adhésion à ce mouvement est totale (98% de participation selon le président du syndicat Issaad). « Jamais un mouvement n’a réalisé un tel score par le passé », réjouit le président du SNM, qui tente d’infirmer toutes interprétations faisant croire que ce mouvement vise directement la personne du ministre de la justice, Belkacem Zeghmati.

Ce dernier répond également indirectement aux critiques émises par des observateurs, reprochant aux juges d’avoir recouru à la grève pour des intérêts purement corporatistes et personnels. Selon lui, le syndicat les revendications exprimées vont au-delà de la contestation du mouvement dans le corps des magistrats, décidé le 24 octobre dernier par le ministre de la justice.

Selon les grévistes, la revendication principale est « l’indépendance effective de la justice ». « L’indépendance est une revendication essentielle qu’il faut consacrer dans la pratique, loin de tout slogan creux. Il est inacceptable d’invoquer n’importe quel contexte pour attenter aux droits et aux libertés fondamentales des citoyens ou menacer la cohésion de la société sous des prétextes illégaux et des justificatifs non conforme aux textes de loi », affirme le SNM dans un communiqué rendu public, aujourd’hui 29 octobre.

« réhabiliter la corruption ou de lui changer simplement d’endroit »

Le contenu de ce paragraphe est lourd de sens. Les magistrats contestataires expriment clairement leur rejet de tous les abus enregistrés, ces derniers mois, en particulier la multiplication des détentions des manifestants et des militants politiques. Même s’ils ne citent pas directement ces cas, l’allusion est claire.

Les juges demandent d’ailleurs aux algériens de les soutenir pour réaliser cet objectif suprême. Même l’argument de la lutte contre la corruption mis en avant par les tenants du pouvoir est battu en brèche par le président du syndicat des magistrats, Issaad Mebrouk. « La lutte contre la corruption ne se fait pas d’une manière conjoncturelle, elle a plutôt besoin d’outils juridiques. Il est insensé de muter près de 3000 juges d’un trait sous le prétexte de lutter contre la corruption. Celle-ci doit être extirpée. La mutation est une manière de réhabiliter la corruption ou de lui changer simplement d’endroit », dénonce-t-il.

indépendance effective de la justice”

Selon le premier responsable du SNM, cette grève est une preuve supplémentaire que la situation au sein de l’institution judiciaire a atteint un seuil intolérable. « Le couteau a atteint l’os. Nous avons été contraints de recourir à la grève en l’absence d’autres alternatives». « C’est la non prise en charge des problèmes du secteur qui a mené à cette situation tendue. Notre revendication aujourd’hui est l’indépendance effective de la justice, conformément à la volonté populaire, mais loin de tout populisme », insiste-t-il.

En attendant l’issue de ce bras de fer, il faut souligner que c’est la première fois dans l’histoire que des magistrats se lèvent massivement pour réclamer « leur indépendance effective ». Est-ce le début de la fin de la « justice du téléphone » ?

Politique

Le Hirak déclenche son second souffle à Paris, malgré le risque sanitaire

Farid BOUHATTA

Published

on

© DR | marche de la diaspora algérienne établie en france à l'occasion de la fête d'indépendance

Les Algériens de France ont battu le pavé aujourd’hui, dimanche 5 juillet, à Paris, à l’occasion du 58 ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. 

Le Hirak est de retour à Paris et l’ambiance est bon enfant, en cette journée symbolique pour les Algériens de l’hexagone. 

En effet, ils étaient plusieurs milliers à marcher dans la capitale parisienne pour “demander la libération de tous les détenus d’opinion, et le départ imminent de tous les symboles du régime actuel et la ré-appropriation de l’indépendance confisquée” et ce, malgré la conjoncture sanitaire actuelle.

Il était également question, pour la diaspora, de rendre hommage aux martyrs algériens qui se sont battus contre le colonialisme français, pour que “l’Algérie d’aujourd’hui vive en paix et dans un pays des institutions”.

Les organisateurs précisent, par ailleurs, que l’objectif de la marche est de rappeler la détermination et l’engagement de la diaspora en faveur de la révolution du sourire au côté de leurs compatriotes en Algérie. C’était également une occasion d’affirmer son soutien inconditionnel aux détenus politiques et d’opinion ainsi qu’aux journalistes emprisonnés.

“Le Hirak doit continuer”

Les Algériens souhaitent, en cette occasion mémorable et symbolique, garder le cap de la mobilisation pacifique. Le mouvement doit, selon eux, continuer bien que la situation sanitaire pousse le peuple à suspendre les manifestations dans la rue en Algérie

Continue Reading

Politique

Fête de l’indépendance : Le Roi du Maroc adresse un message de félicitation au président algérien Abdelmadjid Tebboune

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | le Roi du Maroc, Mohammed VI, adresse un message de félicitation au président Tebboune

Le Roi du Maroc, Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président algérien, Abdelmadjid Tebboune à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays, indique l’agence de presse marocaine (MAP).

Dans ce message, le Roi exprime Ses chaleureuses félicitations et Ses sincères vœux au peuple algérien frère de davantage de progrès et de prospérité.

Le Souverain saisit également cette occasion pour “réaffirmer la solidité des liens de fraternité liant les peuples algérien et marocain qui tire sa force de la solidarité fraternelle ayant marqué leur lutte héroïque pour la liberté et l’indépendance, ainsi que de leur ferme conviction de l’unité du destin maghrébin commun”.

Continue Reading

Politique

Fête de l’indépendance : L’ambassadeur américain présente ses voeux au peuple algérien

Achour Nait Tahar

Published

on

L’ambassadeur des Etats Unis à Alger, John P.Desrocher, a présenté ses au peuple à l’occasion du 58e anniversaire de son indépendance.

Dans un message vidéo publié sur Tweeter, l’ambassadeur américains rend hommage aux héros de la guerre de libération d’Algérie faisant référence à la date 5 juillet qui «nous fait penser, chaque année, aux héros de la guerre qui se sont battus au nom de la liberté du peuple algérien» dira-t-il, ajoutant que «c’est grâce à leurs sacrifices que l’Algérie jouit de son indépendance et qu’est devenue un symbole de liberté pour d’autres pays qui luttent pour la même cause».

Desrocher a, par ailleurs, fait un rappel que comme l’Algérie, «les Etat Unis d’Amérique ont également combattu pour l’obtention de indépendance», estimant que les deux pays ont mené «le même combat pour une seule est unique cause».

Il a également rappeler le discours de l’ancien président Américain John F. Kennedy en 1962 et qui croyait «en la cause algérienne et la soutenait».

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR