Connect with us

Politique

grève des magistrats: le sort inconnu des manifestants arrêtés jeudi

Les manifestants arrêtés jeudi en marge de la marche des avocats se trouvaient ce dimanche “se retrouvent toujours au 2 ème étage du tribunal de Sidi M’hamed”. Ils devaient comparaitre aujourd’hui devant le procureur dudit tribunal.

Avatar

Published

on

© DR |

Et pour cause: la grève des magistrats -qui a connu un taux de suivi de 96%- empêche leur comparution. “En ce moment, les manifestants arrêtés après la marche des avocats, jeudi 24 octobre à Alger, dont Haddadene Madjid, se retrouvent toujours au 2 ème étage du tribunal de Sidi M’hamed”, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). 

“Ils étaient placés en garde à vues depuis jeudi au commissariat de Caveignac et devaient être présentés devant le procureur du tribunal de Sidi M’hamed, mais actuellement avec la grève des magistrats ces citoyens, au nombre de 4 personnes arrêtés à la fin de la marche et un autre groupe en ce moment au nombre dépassant 20 personnes sont toujours au 2 ème étage du tribunal”, ajoute le CNLD. 

“Quel sera le sort de ces personnes arrêtées ? Seront-ils maintenus en garde à vue plus de 48 heures légales ? Ou bien seront-ils relâchés ou bien ils seront placés en mandat de dépôt malgré la grève des magistrats ?”, s’interroge le CNLD.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR