Suivez-nous

En continu

Grève dans l’éducation : rendez-vous décisif des syndicats dimanche prochain

Avatar

Publié

le

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, tente d’anticiper et désamorcer une éventuelle crise qui secouerait, dans les prochains jours, son secteur. En effet, après un premier trimestre plutôt calme, l’école risque d’être ébranlée par des mouvements de débrayage dès le retour, à partir de ce dimanche, des vacances.

Le collectif des syndicats autonomes des travailleurs de l’Education se réunira, le dimanche 20 janvier, afin de décider de l’entrée ou non dans une grève à compter du jour suivant après la série de rencontres de concertation tenues, depuis mercredi dernier, par le ministère de l’Education nationale avec le partenaire social pour examiner la liste des revendications, a appris l’APS auprès du SG du Syndicat autonome des travailleurs de l’Education et de la Formation (SATEF), Boualem Amoura.

 

 

Le SATEF s’est réuni mardi avec le ministère de l’Education dans le cadre de la série des rencontres de concertation avec le partenaire social pour examiner la liste des revendications soulevées dans le préavis de grève du 21 janvier prochain, a indiqué M. Amoura qui a fait état d’une réunion du collectif, la veille de la date du préavis de grève (soit le 20 janvier) pour l’adoption d’une décision unifiée d’entrer ou non en grève.

Soulignant que la réunion de son organisation syndicale et la tutelle avait vu « un débat franc et ouvert », il a expliqué que les responsables du ministère ont fait montre de « bonne foi » dans l’examen des questions posées, notamment en ce qui concerne le volet pédagogique, précisant que les interlocuteurs du syndicat ont affirmé que « les autres ponts comme la suppression de l’article 87 bis, le maintien de la retraite proportionnelle sans condition d’âge, la mise en place de mécanismes rétablissant l’équilibre du pouvoir d’achat et l’actualisation de la prime de zone sur la base du nouveau salaire de base au lieu de celui de 1989 relevaient des prérogatives du Gouvernement et non pas du ministère ».

Selon M. Amoura, les responsables du ministère ont promis l’organisation de journées d’études avec la participation du partenaire social afin de revoir les curricula éducatifs, ajoutant que le SATEF a mis l’accent sur la nécessité de sortir de ces journées par des décisions s’inscrivant dans le cadre des propositions du partenaire social. Concernant le Statut du personnel de l’Education, les responsables du ministère ont expliqué, ajoute le syndicaliste, que « la non précipitation » dans sa promulgation s’expliquait par le fait qu’il soit lié au décret présidentiel portant valorisation des diplômes et l’impératif d’intégrer toutes les catégories, à l’image des inspecteurs, censeurs et laborantins.

Libertés syndicales

Au sujet de la revendication relative au respect du repos hebdomadaire, le responsable syndical a rappelé que la circulaire sur la remédiation pédagogique souligne le caractère non obligatoire en laissant le choix aux enseignants et aux directeurs des établissements d’en fixer un calendrier et que le syndicat a jugé cela « acceptable », a-t-il déclaré.

Le Collectif des syndicats autonomes du personnel de l’Education nationale compte 6 syndicats, à savoir l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF), le Syndicat autonome des travailleurs de l`éducation et de la formation (SATEF), le Conseil des lycées d’Algérie (CLA), le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST) et du Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE).

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’Education (Cnapeste), a décidé de ne pas prendre part à la grève.

La plateforme des revendications porte essentiellement sur des aspects socio-professionnel et pédagogique ainsi que le respect des libertés syndicales. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, avait annoncé jeudi passé l’organisation de rencontres avec tous les partenaires sociaux (syndicats et associations des parents d’élèves) pour examiner les revendications soulevées, promettant, dans ce sens, de prendre en charge celles à caractère pédagogique.

« Protocole »

Les rencontres ont débuté mercredi avec des représentants de l’Union national du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF), suivie d’une rencontre avec la Fédération des associations des parents d’élèves et l’Association nationale des parents d’élèves ainsi que l’Union nationale du personnel de l’éducation (UNPE) affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

La ministre avait indiqué, par ailleurs, que ces rencontres s’inscrivaient dans le cadre du « protocole » établi par le ministère qui veille à sa mise en oeuvre. L’inspecteur général de la pédagogie supervisera la concertation avec le partenaire social aux côtés des conseillers, a-t-elle ajouté, mettant en avant que « tous les points seront examinés séparément » durant toutes les rencontres. C

es rencontres -avait elle poursuit- ne concernent pas uniquement les syndicats ayant déposé un préavis de grève pour le 21 janvier mais il s’agit là de tous les syndicats.

 

En continu

Liste des détenus d’opinion arrêté(e)s durant le Hirak (CNLD)

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) a rendu public aujourd’hui 26 septembre la liste des détenus arrêté durant le mouvement populaire. Le comité précise que cette liste n’est pas complète et sera mise à jours dès que les avocats leurs signalent un nouveau cas.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.
© Interlignes MEDIA | Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.

1/ Arretés le vendredi 21 juin 2019:

Kamel BELEKEHAL;
Akli OKBI;
Ali IDIR;
Mohamed BOUDJEMIL;
Hamza KAROUNE;
Bilal BACHA;
Djaber AIBECHE;
Messaoud Leftissi;
Khaled OUDIHAT;
Hamza MEHARZI;
Tahar SAFI ;
Mouloud CHATRI ;
Samir idir GERROUDJ ;
Nacer TIMSI ;
Amine OULD TALEB ;
Abderrahmane BOUDRAA ;
Khaled OUIDIR;
Makhlouf BIBI;

2/ Arrétés le vendredi 28 juin 2019:

Mohamed AGOUAZI;
Hafid BARACHE;
Bakir BETLICHE;
Aala DEROUICHE;
Arezki AZOUG;
Samira MESSOUCI ;
Amokrane CHALLAL ;
Elhadi KICHOU ;
Mustapha Hocine AOUISSI ;
Amar ACHERFOUCHE ;
Arezki CHAMI ;
Hilal YAHIAOUI ;
Abdelbasset KHEBANI ;
Mohand Ameziane BELHOUL ;
Nabil BOUNOUH ;
Kamel BOUALOUACHE ;
Ghimouz AKRAM ;
Abdelkader Toufik BACHA ;
Kheiredine BENZINE ;
Fazil DECHICHA ;

3/Arrétés le vendredi 13 Septembre 2019:
Rachid HIRET;
Sammy ABBAS;
Boualem OUAHABI;
Mohamed SMALLAH;
Menad TISSEMLAL ;
Menaouar OUAÂZANE ;
Rachid SADAOUI ;
Sadek LOUAIL ;
Mohamed DAADI ;
Nabil BOUALAKMAH ;
Réda BOUARISSA ;
Bilal ZIANI ;
Mohamed Amine CHELALI;
Ahcene HAMZA;
Kheireddine MEDJANI;
Bachir ARHAB;
Kader RASSELMA;
Hakim MIHOUBI;
Sid Ahmed BOUHRAOUA;
Rabah MAHROUCHE;
Wafi TIGRINE;
Laamouri BELAIDI;
Toufik DJILALI;
Mohamed GADI;
Hamidou GARIDI ;
Fatehi DIYAOUI;
Mohamed BOUHERAOUA ;

4/ Arrétés le mardi 17 septembre 2019:
Nour Houda DAHMANI;
Salah MAATI;

5/ Arrêté le mercredi 19 septembre à Constantine actuellement à la prison de Tidia (Constantine). Son procès fixé pour mercredi 2 Octobre : Semmani Amazigh.

Sadeddine Youcef islam ;
Zineddine Bouguetaya.
Lakhdar BOURAGÂA, arrété le samedi 29 juin 2019;
Samir BELARBI arrété le lundi 16 septembre 2019;
Fodil BOUMALA arrété le jeudi 19 septembre 2019;
Khaled ChOUITER, arrété le lundi 24 juin 2019;
Hamza DJAOUDI, arrété le jeudi 22 aout 2019;
5/ Détenus libérés :
*Salim Ihaddaden et Ait yahia Ali smail (Chlef, arrétés le vendredi 21 juin et libérés le 28 juillet 2019;
*Nadir Fetissi (Annaba , le jeudi 8 aout 2019) ;
*Hakim Aissi (Mostaganem; arrété le vendredi 5 juillet et libéré le mercredi 09 septembre 2019)
*Benhabib Madjid et Sayah Aissam (Tlemcen, le mardi 24 septembre 2019) ;
*Karim TABBOU arrété le mercredi 11 septembre 2019 et libéré (provisoire) le mercredi 25 septembre.

Lire la suite

En continu

L’ancien président Français Jacques Chirac est mort

L’ancien président de la République Jacques Chirac est mort jeudi matin à l’âge de 86 ans, a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux à l’AFP.

Avatar

Publié

le

Le président Jacques Chirac le 22 février 2005
© Dr | Le président Jacques Chirac le 22 février 2005

« Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement », a déclaré M. Salat-Baroux, époux de Claude Chirac.

Lire la suite

Accueil

Boudjemaa Talaï devant la Cour suprême ce lundi

Avatar

Publié

le

L’ancien ministre des transports et des travaux publics, Boudjemaa Talaï, comparait ce lundi, devant le juge enquêteur près la Cour suprême pour être entendu sur des affaires liées à la corruption.

 

Boudjmaa Talaï qui est cité dans des affaires de malversation enregistrées dans le secteur des travaux publics, doit répondre aux chefs d’accusation d’octroi d’indus avantages dans les marchés et contrats publics, de dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et conflit d’intérêt et corruption dans l’octroi des marchés publics.

Pour rappel,  le ministère de la Justice avait demandé, en juin dernier, la levée de son immunité parlementaire.

Lire la suite

Tendances