Connect with us

Société

Glissements de terrains à Alger: la protection civile dresse l’état des lieux

Published

on

Les éléments de la protection civile ont effectué plusieurs interventions suite à l’effondrement partiel d’habitations et des glissements de terrain au niveau de la capitale, touchée dernièrement par de fortes pluies. Jusqu’à présent, aucune victime n’a été signalée, a fait savoir un bilan de la Protection civile.

La Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) a émis un bilan ce mercredi 17 novembre suite aux effondrements partiels de plusieurs habitants à Alger et aussi des glissements de terrain dont les images ont fait le tour de la Toile.

À Alger, durant ces dernières 24 heures, la même source a indiqué qu’il a été enregistré l’effondrement partiel d’un balcon d’un bâtiment et l’effondrement d’un mur d’un immeuble suite à un glissement de terrain à Bab El Oued, sans faire de victimes.

Au cours de la même période, les éléments de la Protection civile sont intervenus suite à l’effondrement du toit d’une habitation vétuste dans la commune de Rais Hamidou et l’effondrement d’un mur sur la chaussée après un glissement de terrain dans la commune de Bir Mourad Rais. La protection civile a été alertée du risque d’effondrement de 2 habitations illicites à Haouch Djirou.

En sus, dans la commune de Bologhine, il a été relevé l’effondrement partiel du toit d’une cuisine d’un immeuble, sans enregistrer de victimes, ainsi qu’un risque de glissement de terrain dans trois quartiers de Bologhine.

Dans les hauteurs de la capitale, la protection civile est intervenue suite à un glissement de terrain à hauteur du stade communal de Bouzaréah.

Par ailleurs, dans la commune de Bir Mourad Rais, l’effondrement partiel d’une falaise sur une station de transports a engendré la fermeture temporaire de cette dernière. Il est à noter qu’aucune victime n’a été signalée.

La même source a ajouté que les éléments de la protection civile ont effectué plusieurs interventions d’épuisement et pompage d’eau pluviales infiltrés à l’intérieur d’habitations et édifices publics et privés ont été effectuées dans les communes de Bordj el Bahri, Birtouta et les Eucalyptus.

L’Office National de Météorologie (ONM) met en garde contre la poursuite des fortes pluies qui touchent plusieurs wilayas du pays causant des dégâts matériels et dans certains cas des pertes humaines suite aux inondations.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR