Connect with us

Société

Généralisation de l’allocation de 10.000 DA à tous les handicapés à 100%

Le Gouvernement s’est réuni, mardi, en Conseil interministériel, présidé par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, au cours duquel il a été décidé de la “généralisation de l’allocation versée aux personnes handicapées à 100 %, quelle que soit la nature du handicap et l’âge du handicapé”.

Avatar

Published

on

Crédit photo: DR

 

La réunion du Conseil interministériel a été consacrée “à la revalorisation de l’allocation versée aux personnes handicapées à 100%, à la lumière des décisions prises par la réunion du Gouvernement, en date du 11 septembre 2019, en présence des ministres des Finances, du Travail et de la Santé, ainsi que du Secrétaire général du ministère chargé de la Solidarité nationale”, indique un communiqué des Services du Premier ministre.

A l’issue de l’exposé présenté relatif aux résultats des consultations avec les acteurs de la société civile activant dans le domaine du handicap et de la solidarité nationale et suite à l’examen des préoccupations exprimées par une large frange de cette catégorie, notamment les handicapés auditifs et visuels, bénéficiant d’une allocation forfaitaire de solidarité qui n’a pas été revalorisée depuis 2009, il a été décidé de “la généralisation de l’allocation accordée pour le handicap à tous les handicapés à 100%, quelle que soit la nature du handicap, l’âge de la personne handicapée et la source de financement du bénéfice pour atteindre 10.000 DA. Ainsi, elle touchera les handicapés à 100% bénéficiant actuellement d’une allocation forfaitaire de solidarité de l’ordre de 3.000 DA”.

“Bénéficieront également de cette augmentation mensuelle de l’allocation forfaitaire de solidarité, tous les enfants handicapés à 100% de moins de 18 ans, soit 10.000 DA pour chaque enfant handicapé. L’Etat prend en charge le versement des cotisations à la sécurité sociale au profit de cette catégorie”.

Il a également été décidé de “l’installation d’un groupe de travail au niveau du ministère de la Solidarité nationale, afin de fournir des propositions complémentaires pour améliorer la situation socioprofessionnelle des handicapés et réexaminer les textes juridiques et règlementaires spécifiques à cette catégorie”.

Cette nouvelle mesure, qui “entrera en vigueur à compter du 1er octobre 2019, touchera toutes les personnes handicapées à 100% à l’échelle nationale et dont le nombre global s’élève à 334.007 personnes, dont 23.813 enfants”.

M. Bedoui a souligné, dans ce sens, qu'”il s’agit d’un engagement moral et humain avant qu’il soit légal. Il appartient, donc, à tous de l’assumer, afin de concrétiser la justice sociale et l’égalité des chances au profit de tous les citoyens, sans distinction aucune”.

Dans sa réunion du 11 septembre dernier, le Gouvernement a examiné et adopté le projet du décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif 03-45 du 19 janvier 2003, modifié et complété en 2007, fixant les modalités d’application des dispositions de l’article 7 de la loi 02-09 du 8 mai 2002, relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées.

Ainsi, il a été décidé de “l’augmentation de 150% du montant de l’allocation mensuelle des personnes handicapées, soit à 10.000 DA à partir du 1er octobre 2019 au lieu de 4.000 DA actuellement. L’Etat prendra en charge le paiement des cotisations de la sécurité sociale de 5% du salaire national minimum garanti (SNMG)”.

“Les personnes bénéficiaires de cette allocation sont les handicapés à 100%, âgés de 18 ans au moins et qui n’ont aucun revenu, soit près de 264.000 bénéficiaires”.

Il a été décidé aussi “d’augmenter le seuil minimal des offres d’emploi imposé aux responsables des entreprises et des administrations et réservé aux personnes handicapées en âge de travailler, actuellement fixé à 1%, à 3% au moins, soit 300%, avec la gratuité du transport aérien qui sera pris en charge par la Caisse de solidarité nationale”.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Coronavirus: 266 nouveaux cas, 8 décès supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

266 nouveaux cas de coronavirus et 8 décès supplémentaires ont été enregistrés au cours des dernières 24h en Algérie, a informé le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus.

136 nouveaux cas de guérison ont été enregistrés au cours des dernières 24h. Le Bilan national s’élève ainsi à 55357 cas, 1888 décès et 38618 guérisons, précise le comité.

La wilaya ayant enregistré le plus de nouveaux cas est celle de Batna (+40), suivie d’Alger (+31), Ouargla (+31) et Jijel (+23).

Continue Reading

Société

Explosion meurtrière d’El Bayadh: le verdict

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le tribunal correctionnel d’El Bayadh a rendu jeudi son verdict dans l’affaire de l’explosion meurtrière d’El Bayadh survenue le 10 octobre et faisant 6 morts et 17 blessés. Les condamnations prononcées à l’encontre des 12 impliqués oscillent entre un an et trois ans de prison ferme. Le procureur de la république avait requis les peines maximales. 

Les personnes placées en détention provisoire le 15 octobre ont été condamnés à trois ans de prison ferme et 100,000 DA d’amende. Il s’agit de l’entrepreneur chargé du projet d’éradication des points noirs du réseau d’assainissement de la commune d’El-Bayadh. Il est accusé d’”homicide et de blessures involontaires”, “négligence et non respect des règlements”, “incendie détruisant des biens d’autrui”, “faux et usage de faux”, “réalisation de travaux sur la voie publique sans autorisation”, en plus de la “non déclaration des travailleurs aux services de la Caisse nationale d’assurance sociale des travailleurs salariés (CNAS)”.

L’entrepreneur a également été interdit de conclure de façon directe ou indirecte des marchés publics pendant une période de cinq ans. 

Il s’agit également du conducteur des travaux et le conducteur d’engin qui a provoqué l’accident, un cadre de Sonelgaz, un autre de l’instance nationale de contrôle des travaux d’hydraulique, deux cadres de la Direction des ressources en eau d’El Bayadh et un ingénieur du bureau d’études chargé de suivre le projet. Ils sont poursuivis pour “homicide et blessures involontaires”, de même qu’un élu de l’APC d’El Bayadh accusé de “menaces et d’intimidations pour contrecarrer les investigations” et d’avoir “fourni des documents administratifs à une personne qui n’en ont pas droit”.

Les personnes qui ont été placées sous contrôle judiciaire ont eux été condamnés à des peines allant d’un un à deux ans de prison ferme assorties d’une amende de 100,000 DA. Il s’agit en l’occurrence d’un élu de l’APC d’El Bayadh, un fonctionnaire de Sonelgaz et deux employés de l’unité de l’Algérienne des eaux (ADE) et d’Algérie Télécom.

Pour rappel, une explosion due à une fuite de gaz a eu lieu samedi 10 octobre à la wilaya d’El Bayadh. L’explosion provoquée par les travaux “d’un entrepreneur privé” a fait six morts et 17 blessés. La dernière victime est décédée le 17 octobre après une hospitalisation d’une semaine à l’hôpital des grands brûlés de Douéra à Alger.

Continue Reading

Société

Séisme de Mila: les listes préliminaires des concernés par l’indemnisation finalisées

Feriel Bouaziz

Published

on

L’opération d’élaboration des listes préliminaires concernant toutes les formules d’indemnisation destinées aux sinistrés fortement touchées par le séisme ayant frappé la wilaya de Mila le 7 août dernier a été achevée, rapporte mercredi les services de la wilaya.

En effet, les listes élaborées comprennent les noms des familles concernées par l’indemnisation dans le cadre du relogement et les bénéficiaires des aides de location ou d’aide de réhabilitation des bâtisses, indique un communiqué émanant des services de la wilaya.

C’est pourquoi, les services de la wilaya ont appelé les concernés à se présenter auprès des services de la daira de Mila afin de retirer les convocations relatives au tirage au sort qui sera effectué de manière “urgente” pour connaître le logement de chaque bénéficiaire de logements réalisés au site ‘’Ferdoua’’ dans la commune de Sidi Merouane réservés à la prise en charge des sinistrés du séisme.

De plus, il sera procédé à l’octroi de décision d’attribution d’aide de location destinée aux citoyens ayant demandé de bénéficier d’assiettes pour la construction de leurs biens à travers un large choix de sites réservés à cet effet, selon la même source.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une première phase de prise en charge des préoccupations des citoyens touchés par le séisme“, selon le communiqué, soulignant ainsi que “les efforts de l’Etat se poursuivent et d’importants moyens financiers ont été mobilisés sous forme d’aides pour la réhabilitation des bâtisses touchées“.

Par ailleurs, une autre opération devra avoir lieu après la réception des listes supplémentaires des victimes des indemnisations, aujourd’hui en cours d’étude au niveau central. “Tout citoyens dont le dossier a été rejeté, peut déposer un recours et l’enregistrer sur le registre ouvert à cet effet à la daira de Mila“, explique la même source.

Pour rappel, deux séismes de magnitude 4.9 et 4.5 sur l’échelle ouverte de Richter ont secoué, vendredi 07 août, la wilaya de Mila faisant des dégâts matériels dont l’effondrement de plusieurs habitations mais aucun dégât humain.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR