Connect with us

Politique

Garde à vue prolongée pour Fatiha Briki

Published

on

La garde à vue de l’activiste et ancienne enseignante universitaire, Fatiha Briki, a été prolongée ce dimanche. “Elle se trouve depuis jeudi dernier au commissariat de Trolard à Alger et passe ses nuits au commissariat central”, a-t-ont appris, ce dimanche, auprès de maître Leila Djerdjer.

Mme. Fatiha est arrêtée depuis jeudi dernier. Ses proches et les membres de sa famille n’avaient aucune nouvelle d’elle jusqu’aujourd’hui. L’activiste du Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) se trouvait depuis le jour de son interpellation au commissariat de Trolard à Alger.

Les raisons de son arrestation n’ont toujours pas été communiquées. « Ni elle ni sa défense ne connaissent les raisons pour lesquelles elle a été arrêtée », a affirmé maître Djerdjer.

Sa famille a exprimé hier son inquiétude par rapport au silence des autorités quant à cette arrestation à travers un communiqué. “Nous sommes extrêmement inquiets par ce silence et choqués par l’injustice extrême dont cette femme à la bonté et à la générosité exemplaires est victime“, avait indiquait la famille dans un le communiqué.

Dans le même document, les proches de la militante ont exigé “sa libération immédiate et sans conditions”. Ils ont par la suite remercié toutes les personnes qui ont exprimé leur solidarité et leur soutien à l’activiste. Aussitôt arrêtée, le portrait de l’activiste a fait le tour de la Toile. “Ils étaient des milliers de citoyennes et de citoyens à lui exprimer dès la nouvelle de son arrestation fut connue, leur soutien et on tient à les remercier toutes et tous”.

Continue Reading
Advertisement
Comments