Suivez-nous

Politique

Gaid Salah: “Nous commençons à percevoir les prémices de la victoire à l’horizon” (texte intégral)

Le chef d’état-major de l’armée, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, qui poursuit sa visite à la 3ème Région Militaire, a prononcé ce mercredi une nouvelle allocution devant les cadres et les personnels des Secteurs Opérationnels Sud Tindouf et celui de Bordj Akid Lotfi, à travers laquelle il a réaffirmé que les élections présidentielles «constituent une opportunité sans précédent afin d’instaurer la confiance dans le pays et ouvrir la voie à un horizon prometteur». 

Avatar

Publié

le

Crédit photo: DR. Ahmed Gaid Salah, chef d'état-major de l'armée, vice ministre de la défense nationale
«Nous avons œuvré, depuis le début de la crise, à faire face à tous les défis et à mettre en échec les desseins de la bande. Grâce à Allah, nous commençons à percevoir les prémices de la victoire à l’horizon. Nous ne nous lasserons jamais d’appeler à se diriger aux urnes, pour une compétition basée sur des règles démocratiques justes, où la voix du peuple sera souveraine pour décider qui présidera à la destinée du pays. Une opportunité particulière pour passer à une nouvelle étape dans le processus d’édification de l’avenir du pays.Cette importante échéance constitue une opportunité sans précédent afin d’instaurer la confiance dans le pays et ouvrir la voie vers un horizon prometteur en termes de consolidation de l’exercice démocratique éclipsé pendant des années par la bande, qui a tenté de s’accaparer du pouvoir en pillant les richesses du pays, en détournant l’argent du peuple et en portant atteinte aux potentiels de la nation, pour servir des agendas hostiles à la patrie. Cependant, tout comme nous avons réussi à faire plier le colonialisme tyrannique, nous les avons vaincus aujourd’hui grâce à Allah et aux efforts des fidèles enfants du pays.

Ce peuple a longtemps fait face à toutes les adversités, aussi grandes soient-elles, grâce à son dévouement envers ses principes nationaux et ses valeurs ancestrales, ainsi qu’à l’accompagnement de l’institution militaire, qui a opté pour une stratégie clairvoyante et avisée mise en œuvre par étape, accompagnant avec harmonie et clairvoyance les revendications et les attentes de ce vaillant peuple».

Nous percevons aujourd’hui l’horizon de l’avenir prometteur qui attend le peuple algérien, Grâce à Allah, après l’élection d’un Président de la République légitime qui prendra en charge la lourde responsabilité qui lui incombera, avec dévouement envers sa patrie et son peuple. Nous sommes, au sein de l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, déterminés à accompagner le peuple algérien sans relâche, en réunissant toutes les conditions idoines et propices et en mettant en œuvre les mesures relatives à la sécurisation de l’opération électorale, de manière à réunir aux citoyens toutes les garanties pour une participation massive et efficace aux prochaines présidentielles».

Politique

Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite à Alger

Avatar

Publié

le

Par

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Emirats arabes unis (EAU), Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan effectuera, ce lundi, une visite de travail en Algérie au cours de laquelle il s’entretiendra avec son homologue algérien, Sabri Boukadoum, a indiqué dimanche un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre des relations de fraternité unissant les deux pays frères, et devra permettre de procéder à une évaluation de la coopération bilatérale dans toutes ses dimensions et d’examiner les perspectives de son renforcement, notamment en matière de partenariat et d’investissement », a précisé le communiqué.

La visite du chef de la diplomatie émiratie constituera, également, une occasion pour les deux ministres « d’échanger autour des questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye au vu des derniers développements que connait ce pays voisin, et les efforts consentis par l’Algérie et les parties prenantes internationales afin de trouver un règlement politique mettant un terme à la crise à travers le dialogue inclusif entre les parties libyennes, loin de toute ingérence étrangère », conclu la même source.

Lire la suite

Politique

L’Algérie condamne avec force l’attentat de Sokolo (Mali)

Avatar

Publié

le

© DR | Mali, au moins 19 morts dans l'attaque de jihadistes contre la Gendarmerie dans la région du Ségou

Suite à l’attentat meurtrier attribué à des djihadistes et qui a fait 19 victimes, selon un dernier bilan provisoire, parmi les gendarmes du camp de Sokolo dans la région du Ségou dans le Centre du Mali, le ministère des Affaires étrangères algériennes condamne « avec force l’attaque terroriste ayant ciblé ce dimanche 26 janvier 2020 le camp militaire de Sokolo ». C’est ce que rapporte une déclaration du Porte-parole du MAE, parvenue à notre rédaction.

L’attaque a été perpétrée par des membres des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui sévissent dans la région et qui seraient arrivés en motos, selon des agences de presse. Les assaillants étaient lourdement armés et ont emporté des équipements et du matériel militaire en quittant le camp.

Ayant fait l’expérience amère du terrorisme et des deuils qu’engendre le terrorisme, le peuple algérien compatit avec ses voisins du Sud en cette triste circonstance. A cet effet, le MAE s’incline « devant le sacrifice des militaires maliens morts au service de leur patrie et de leur peuple », rapporte le communiqué et continue « nous tenons à  présenter nos condoléances et assurer de notre solidarité  leurs familles, le Gouvernement et le Peuple frère du Mali ».

Soutenant la stabilité aux frontières, le communiqué affirme que l’ Algérie demeure convaincue que « les forces de sécurité et de défense, le peuple et le gouvernement du Mali continueront à livrer une lutte implacable contre l’hydre terroriste dans ce pays voisin », conclut le communiqué.

Lire la suite

Politique

Libye : Alger et Ankara pour la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune et Reccip Tayyip Erdogan
© DR | Abdelmadjid Tebboune et Reccip Tayyip Erdogan

L’Algérie et la Turquie confirment leur engagement commun pour faire aboutir les conclusions de la dernière Conférence de Berlin sur la Libye. C’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui à Alger, le président Abdelmadjid Tebboune.

S’exprimant lors d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan qui entame une visite de travail et d’amitié de deux jours en Algérie, le chef de l’Etat estime qu’Alger et Ankara sont d’une « convergence totale » sur la nécessité d’œuvrer ensemble à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye.

Concernant la situation dans la région, « une totale convergence existe entre nous et la Turquie, pays frère, sur la nécessité d’œuvrer ensemble, avec l’aide d’Allah, à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin ». Selon le président Tebboune, l’Algérie et la Turquie « suivent de près la situation en Libye ».

Confirmation du côté du président Turc. « La crise en Libye ne pouvait être résolue par des moyens militaires. Nous sommes en pourparlers intenses avec les pays de la région et avec les acteurs internationaux pour garantir le cessez-le-feu et permettre le retour du dialogue politique en Libye », affirme Recep Tayyip Erdogan par la même occasion.

Tenue dimanche dernier sous l’égide de l’ONU et avec la participation de 11 pays dont l’Algérie, la Conférence de Berlin sur la crise libyenne a mis en avant les principes fondamentaux pour la préservation de la paix et de la stabilité en Libye, notamment le renforcement de l’entente politique inter-libyenne, en tant que cadre efficace pour le règlement de la crise. A ce propos, l’Algérie a proposé d’abriter le dialogue entre les frères libyens.

Au plan bilatéral, le Président Tebboune a indiqué avoir convenu avec son homologue turc de porter “très bientôt” le volume des échanges commerciaux entre les deux pays à plus de cinq (5) milliards de dollars, saluant la place de la Turquie devenue « aujourd’hui, l’une des grandes puissances économiques hors Union européenne (…) qui a bâti son économie sur les PME ».

Le président de la République a affirmé avoir convenu avec le président Erdogan de consacrer un « échange quotidien » entre les ministres algériens et leurs homologues turcs, notamment les ministres des Affaires étrangères, pour « ne laisser place à aucun malentendu ».

Abdelmadjid Tebboune fait savoir, en outre, qu’il a accepté l’acquisition par la Turquie d’un terrain pour la construction d’un nouveau siège de son ambassade en Algérie, évoquant également l’ouverture d’un Centre culturel turc en Algérie et d’un Centre culturel algérien en Turquie. Le chef de l’Etat précise, par ailleurs, avoir accepté l’invitation du président Erdogan à effectuer une visite en Turquie.

Lire la suite

Tendances