Connect with us

Accueil

« Front contre la répression et pour les libertés »: les assises fixées au 5 mars

Published

on

Les assises de proclamation du « Front contre la répression et pour les libertés », se tiendront le 5 mars prochain.

Annoncé le 1er novembre 2021, ce front a vu ses assises « retardées en raison de l’aggravation de la pandémie, des entraves juridico-répressives qui touchent plusieurs organisations politiques parties prenantes de l’appel et de l’obstruction administrative à obtenir un lieu public de réunion », expliquent, ce vendredi 25 février, les les forces du Pacte pour l’alternative démocratique.

Le PAD invite à l’occasion tous les acteurs de la société civile, les personnalités, les militants politiques, spécialistes ainsi que toutes organisations « préoccupées par la politique du tout répressif et de la dérive autoritaire dangereuse que traverse le pays », à participer à la construction de ce Front qui se veut « large » et dans « le respect de toutes les diversités ».

Lors de l’annonce de la création dudit Front en novembre, les forces du PAD (RCD, PT, MDS, UCP, PST et LADDH) lui avaientt fixé des objectifs.

Il s’agit, rappelle-t-on aujourd’hui encore, de « la lutte contre la répression, sous toutes ses formes », de « l’abrogation des lois liberticides notamment l’article 87 bis », de « la libération des détenus politiques et d’opinion » et de « la consécration effective de toutes les libertés ».

Pour le PAD qui décrit des « moments très difficiles » dans le pays, les patriotes qui ont l’Algérie à cœur « sont en devoir de convergence et d’unité d’action ». Car, conclut ce conglomérat de l’opposition, c’est « la seule forme de lutte à même de nous sortir de cette terrible répression imposée au peuple et aux organisations autonomes, afin de lever toutes les entraves à l’exercice des libertés démocratiques, nécessaires à l’expression de la souveraineté populaire et au changement radical et démocratique du système ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR