Suivez-nous

Monde

France: La Haute Autorité de Santé recommande un deuxième vaccin pour les personnes ayant reçu une première dose d’AstraZeneca

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

La Haute Autorité de Santé Française a recommandé ce vendredi d’injecter les personnes ayant déjà reçu une première dose du vaccin AstraZeneca à l’aide d’un second vaccin d’ARN messager. Une préconisation qui intervient après la confirmation de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) d’un lien entre AstraZeneca et les caillots sanguins.

Cette décision concerne les personnes âgées de moins de 55 ans puisque le vaccin a été réservé, depuis le 19 mars, aux seuls français dont l’âge dépasse 55 ans.

«Pour une bonne efficacité dans le temps, il faut une deuxième dose», a expliqué la présidente de la commission technique des vaccinations de la HAS, Elisabeth Bouvet. L’instance sanitaire recommande les vaccins à ARN messager de Moderna et BioNTech/Pfizer, parce qu’ils sont déjà autorisés et “efficaces”, «on les connaît bien», argue la même responsable.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a réagi à cette décision la qualifiant de “logique”. Limiter les injections AstraZeneca «est une mesure de précaution» et «il est tout à fait normal de proposer une deuxième injection d’ARN messager dans les 12 semaines» qui suivent afin de respecter les délais.

Pour rappel, plusieurs personnes sont décédées des suites de caillots sanguins après avoir été injectées avec le vaccin d’AstraZeneca/Oxford notamment au Royaume-Uni et en France.

Avec Agences










Lire la suite
Publicité
Commentaires