Connect with us

Monde

France: deux policiers écroués après l’agression d’un producteur de musique noir

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Deux sur les quatre policiers impliqués dans l’agression de Michel Zecler, producteur de musique noir, ont été mis en détention provisoire tandis que deux autres ont été placés sous controle judiciaire, a appris l’AFP ce lundi de sources proches du dossier.

Les deux premiers mis en cause ont été écroués pour “violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP)” et “faux en écriture publique”, conformément aux réquisitions du parquet de Paris annoncées par le procureur de la République Rémy Heitz dimanche après-midi, précise l’AFP. Un troisième policier poursuivi pour les mêmes inculpation a été libéré sous contrôle judiciaire.

Le quatrième policier, qui est soupçonné d’avoir jeté la grenade lacrymogène dans le lieu de l’agression à savoir le studio de la victime à Paris, a lui aussi été placé sous contrôle judiciaire pour “violences volontaires”, précise la même source.

Le parquet avait requis la détention provisoire pour les trois premiers et un contrôle judiciaire pour le quatrième, mais le juge des libertés et de la détention a décidé d’écrouer deux et libérer deux autres sous contrôle judiciaire.

Le moment de l’agression, filmé par des caméras de surveillance, a été dévoilé par le média loopsider le jeudi 26 novembre.

Intervenant alors que les autorités françaises tentent d’introduire un texte de loi qui interdit de filmer des policiers, la vidéo de l’agression a suscité une vague de colère.

Se disant “choqué” le Président français, Emmanuel Macron, a réagi sur l’affaire en dénonçant, samedi, des images qui “font honte”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR