FLN: l’option du congrès extraordinaire est prise

Le front de libération nationale (FLN) confirme officiellement le départ de son ex-secrétaire général, Djamel Ould Abbas qui avait refusé de démissionner. Une nouvelle instance dirigeante du parti a été installée, aujourd’hui, et des mesures radicales ont été annoncées.

Crédit photo : DR | Réunion des cadres du FLN

Le front de libération nationale (FLN) confirme officiellement le départ de son ex-secrétaire général, Djamel Ould Abbas qui avait refusé de démissionner. Une nouvelle instance dirigeante du parti a été installée, aujourd’hui, et des mesures radicales ont été annoncées.

En effet, la nouvelle instance sera conduite, comme prévu, par le nouveau président de l’APN, Mouad Bouchareb, nommé comme coordinateur. La nouvelle direction est composée, en plus de ce dernier, de Dalila Taieb, Mohamed Goumama, Saida Bounab, Mustapha Karim Rahiel, Samira Kerkouche et Said Lakhdari.

Parallèlement à cette décision, le parti annonce la dissolution de toutes les instances du parti, issue du dernier congrès, y compris le comité central et les mouhafadhas. C’est ce qu’a annoncé le FLN, aujourd’hui dans un communiqué, annonçant la décision d’aller vers un congrès extraordinaire, dont la date de la tenue n’est pas précisée.

Outre le directoire, Saïda Bounab annonce aussi la création d’une «instance exécutive dont les membres seront des cadres du parti ». La composante de cette dernière sera dévoilée ultérieurement. S’exprimant lors d’une conférence de presse animée, juste après la cérémonie, Mouad Bouchareb annonce la décision d’aller vers un « congrès réunificateur ». A-t-il le droit de dissoudre le comité central qui est élu par le dernier congrès ?

Mouad Bouchareb a une réponse passe-partout : « c’est une décision du président Bouteflika qui est le président du parti ». Mouad Bouchareb a eu aussi une réponse concernant le soutien du parti à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle de 2019. « Le parti laisse la question au moment opportun », tout en insistant sur le soutien qu’il apporte « au programme et à la continuité du président ».

« Sachez que le président a un programme qui s’étend jusqu’en 2030 et nous le soutiendrons», dit-il. Sur une question à propos de la démission d’Ould Abbès, Mouad Bouchareb confirme à demi-mot ses fin de fonctions: « Je vous assure que je lui ai parlé il y a environ une demi-heure et il m’a fait toutes ses félicitations ».

Mégabannière (728x90)