Connect with us

Accueil

FFS: la Conférence nationale des élus fixée à la fin mars

Published

on

La Conférence nationale des élus du Front des forces socialistes (FFS), sera organisée durant «la dernière semaine du mois de mars», a annoncé ce lundi 7 mars le parti.

En prévision de cette conférence, une rencontre préliminaire regroupera, samedi prochain 12 mars au siège national, les présidents des APC, les élus APW, les responsables des fédérations et des cadres du parti. Un rendez-vous qui débouchera sur « la mise en place d’un groupe de travail » en charge de la préparation de la Conférence nationale, précise le FFS.

Ladite conférence inscrite dans les statuts, qui intervient quelques mois après les élections locales de novembre 2021 et avant la tenue du 6e Congrès national ordinaire, dont la date n’a pas encore été fixée, « revêt un double intérêt », explique le FFS dans un communiqué. Le parti compte en effet élaborer un texte de projet de loi de code communal et de wilaya à même de constituer une proposition alternative à l’actuel texte existant.  

« Au plan politique, il s’agit de formuler concrètement les propositions du parti sur la nécessité d’abroger les codes régissant la commune et la wilaya et d’élaborer un texte qui donnera plus de prérogatives pour les élus locaux et permettra une réelle décentralisation des pouvoirs », écrit le FFS.

Pour « l’abrogation » du code communal

Sur un autre plan purement organique, cette rencontre, explique le parti, sera une opportunité pour « s’entendre sur les axes d’un modèle de gestion » que ses élus auront à réaliser durant leurs mandats » et une occasion de « formation sur des thématiques qui ont un lien avec la gestion locale ».

Il sera également question « d’arrêter les mécanismes de coordination entre les élus des différents paliers et déterminer leur rôle et leur apport dans le parti », ajoute le FFS dans le communiqué signé par son Premier secrétaire national, Youcef Aouchiche.

Un face-à-face pour Aouchiche

D’ailleurs, la Conférence des élus prévue fin mars, constitue le premier face-à-face de l’actuel sénateur avec la base du parti représentée par ses élus à différents niveaux de représentation. La confirmation en poste de Youcef Aouchiche dernièrement, par l’Instance présidentielle, a été critiquée par deux de ses membres, en l’occurrence Sofiane Chioukh et Mohamed Hadji.

Une contestation traduite par une lettre que les deux responsables ont adressée aux membres du Conseil national, les invitant à « réfléchir ensemble » sur les moyens de mettre fin à la crise.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR