Catégories
Economie

Feux de forêts: la CNMA appelle à l’application d’un modèle d’assurance pour les catastrophes naturelles

Le directeur général de la Caisse Nationale de Mutualité Agricole (CNMA), Chérif Benhabilès, a appelé à une assurance obligatoire pour les agriculteurs, afin de « réduire le fardeau des catastrophes causées par le changement climatique » tant bien « pour eux que pour le trésor public« , et cela avec « l’application d’un modèle d’assurance pour les catastrophes naturelles d’origine climatique« .

Dans une interview accordée à l’APS, M. Benhabilès a appelé au besoin de mettre en place un modèle d’assurance pour prévoir contre les catastrophes naturelles d’origine climatiques. Selon le DG de la CNMA, « ce modèle est prêt et n’attend qu’une activation par les autorités concernées« . Son rôle sera en premier de protéger le produit agricole contre les catastrophes qui peuvent sévir, et en second d’amortir la pression sur le trésor public, a-t-il indiqué.

Pour M. Benhabilès, « la chose la plus importante dans l’assurance agricole est la qualité de la gestion des risques et le développement d’une stratégie à cet effet. L’assurance des risques devrait être obligatoire pour l’agriculteur, en vue de pouvoir protéger le produit et permettre à cette catégorie de reprendre son activité dans les plus brefs délais en cas de sinistre« , a-t-il expliqué.

Pour cela, le responsable préconise « d’aller vers l’assurance obligatoire pour permettre aux agriculteurs d’exercer leurs activités« .

Par ailleurs, pour ce qui est des dommages engendrés par les récents feux de forêts, le responsable du secteur agricole a indiqué, que « l’opération de recensement et d’évaluation était en cours« , et qu' »une cellule de vigilance composée d’experts de 10 caisses régionales a été mise en place pour participer à la commission nationale d’évaluation, qui œuvre au recensement des dommages« .

Ainsi s’agissant des sinistrés, en l’occurrence « les agriculteurs touchés« , ils « bénéficieront d’une indemnisation en fonction de la valeur des pertes qu’ils ont subies« , a-t-il assuré.

Avec APS

Quitter la version mobile
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR