Fête du 1er mai : des centaines de travailleurs empêchés de marcher à Alger

Les manifestations se poursuivent devant la grande poste à #Alger

Gepostet von Interlignes Algérie am Mittwoch, 1. Mai 2019

Le pouvoir réactive ses anciennes pratiques. Au lendemain du discours du chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, qui a réitéré son intention d’imposer sa feuille de route, des centaines de travailleurs ont été empêchés, ce matin, de marcher à Alger à l’appel de la confédération des syndicats autonomes (CSA).

Voulant célébrer la fête internationale des travailleurs, coïncidant avec le 1er mai, par une grande marche pour le départ du système, les manifestants ont été bloqués au niveau du rond point du champ des manœuvres, au cœur d’Alger.

 

Déployés en masse dans toutes la capitale dès les premières heures de la matinée, les forces de l’ordre ont quadrillé toutes les rues et ruelles de la capitale pour empêcher les manifestants d’entamer leur action.

Rassemblés à l’entrée de la place du 1er mai, les syndicalistes et les travailleurs ayant répondu à l’appel du CSA se sont confrontés à un véritable mur de forces antiémeutes, qui pour les contraindre à se disperser ont même fait usage de gaz lacrymogène.

Outre le rassemblement au niveau de la place du 1er mai, des centaines de personnes se sont également rassemblées au niveau de la Grande Poste. Ils ont été rejoints, par la suite par des manifestants de la place du champ des manœuvres.

Adsence Milieu article