Connect with us

En continu

Fatiha Benabou : « la candidature de Bouteflika est illégale »

Bouzid ICHALALENE

Published

on

La constitutionnaliste Fatiha Benabou qualifie « d’illégale », la démarche des tenants du pouvoir qui ont déposé par procuration la candidature du président Bouteflika à la prochaine présidentielle.

La constitutionnaliste Fatiha Benabou qualifie « d’illégale », la démarche des tenants du pouvoir qui ont déposé par procuration la candidature du président Bouteflika à la prochaine présidentielle.

 

« En quel nom, M. Zaâlane a déposé le dossier du candidat Abdelaziz Bouteflika ? Toutes les candidatures, dans la loi électorale, doivent être faites par le candidat lui-même. Les procurations, dans le même texte, sont strictement réglementées par l’article 53. Ce texte définit les cas où on peut recourir aux procurations ; elles sont réservées uniquement aux électeurs et jamais au candidat », explique-t-elle.

 De ce fait, ajoute-t-elle, « cette démarche n’est pas valable ». « Pour tous les candidats et dans toutes les élections, la déclaration de candidature est toujours faite par le 1er de la liste », indique-t-elle. Fatiha Benabou se réfère aussi au règlement fixant les règles du fonctionnement du conseil constitutionnel, publié le 6 avril 2016.

« L’article 28 de ce document précise, dans son chapitre 1 concernant l’élection du président de la République, que les déclarations de candidatures à la présidence de la république, sont déposées par le candidat dans les conditions, formes et délais précisés par la loi organique relative au régime électorale auprès du secrétariat général du conseil constitutionnel. Il en est délivré un accusé de réception », rappelle-t-elle.

Belaiz viole la loi   

 Pour la constitutionnaliste, le président du conseil constitutionnel qui a accepté de recevoir le dossier de candidature du chef de l’Etat des mains de son directeur de campagne, Abdelghani Zaâlane « se met en contradiction avec l’article 28 ».

« Il ne peut pas être au-dessus du règlement. Le président du conseil constitutionnel doit respecter son règlement. Si c’est la loi qui prime, il doit la respecter au risque de se retrouver en situation d’illégalité », souligne-t-elle.

En plus de Fatiha Benabou, le président de la haute instance de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal affirme aussi que « le candidat à la présidentielle doit déposer lui-même son dossier de candidature ».

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR