Fact-checking : Issad Rebrab n’est pas arrêté

Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, s’exprime sur le blocage de ses projets et dénonce une « main invisible ». S’exprimant sur le plateau de la chaîne française d’information, France 24, l’homme le plus riche d’Algérie estime aussi que c’est la même « main invisible » qui gère le pays.

Crédit photo : DR | Le PDG du groupe Cevital monsieur Issad Rebrab

Grand Angle (300x600)

Plusieurs médias dont la télévision publique ont annoncé aujourd’hui que l’homme d’affaires à la tête du groupe Cevital est arrêté par la gendarmerie nationale.

 

Adsence Milieu article

Contacté par téléphone, Issad Rebrab nous apprend que « cette information est complètement fausse ».

Sur son compte Twitter, l’homme d’affaire explique que « dans le cadre des blocages de notre projet #Evcon, Je me suis présenté de nouveau ce matin à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid. Nous poursuivrons l’étude de l’affaire de nos équipements retenus au port d’Alger depuis juin 2018 ».

Adsence Milieu article