Connect with us

Economie

ExxonMobil associée à l’évaluation du potentiel en hydrocarbures de l’Algérie

 L’Agence Nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) a signé dimanche une convention avec ExxonMobil portant sur la participation de cette compagnie américaine à l’étude d’évaluation du potentiel en hydrocarbures des bassins du domaine minier du Sahara algérien, a annoncé lundi l’agence dans un communiqué.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Champs de production pétrolière
© DR | Champs de production pétrolière

La signature de la convention, qui s’inscrit dans le cadre de la mission d’ALNAFT visant la promotion et la valorisation du domaine minier hydrocarbures, fait d’ExxonMobil la quatrième compagnie multinationale à rejoindre l’Agence dans cette étude, après l’italien ENI, le français Total et le norvégien Equinor, a précisé la même source.

Selon ALNAFT, la compagnie américaine “ExxonMobil montre ainsi son intérêt, à l’instar des autres compagnies, pour le domaine minier hydrocarbures algérien, qui recèle encore d’importants ressources en hydrocarbures”.

ALNAFT considère cet engagement comme “un premier pas d’ExxonMobil en Algérie pour la prospection d’opportunité dans la recherche et l’exploitation des hydrocarbures”.

L’apport de ENI, Total, Equinor et ExxonMobil, leaders dans le domaine des hydrocarbures, consolidera l’expertise déjà mobilisée par ALNAFT avec BEICIP-FRANLAB pour le succès de l’étude en cours de réalisation.

Ceci permettra, sans doute, d’améliorer la prospectivité du domaine minier algérien des hydrocarbures, a souligné la même source, ajoutant que ce partenariat vise à améliorer la qualité et la fiabilité des résultats de l’étude objet du contrat conclu entre ALNAFT et BEICIP-FRANLAB le 10 septembre 2017.

La première phase de cette étude, clôturée en juin 2019, a montré un potentiel qui place l’Algérie aux premiers rangs mondiaux en termes de ressources en hydrocarbures générées. Cette phase a porté sur l’évaluation régionale de l’ensemble des bassins du Sahara et a permis d’identifier les zones les plus prometteuses.

La deuxième phase, dont les résultats finaux sont prévus pour le premier semestre 2020, est consacrée à l’évaluation de détails de ces zones prometteuses et qui feront objet d’appels à la concurrence pour la conclusion de contrats de recherche et d’exploitation, a-t-on fait savoir.

Directeur de publication. Passionné par l'enquête et le reportage. Je m'intéresse à tout ce qui se passe autours de moi.

Economie

ONILEV : Des quantités importantes de pomme de terre bientôt sur le marché

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Des Quantités importantes de pomme de terre sur le marché

Des quantités importantes de pommes de terre seront écoulée sur le marché dans les prochains jour, et ce, après avoir vérifié la viabilité de ce légume stocké et destiné à la consommation, a indiqué l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILEV) mardi dans un communiqué.

Le communiqué précise que “Suite aux sorties sur terrain des commissions d’inspection et de contrôle aux chambres froides et espaces de stockage de la pomme de terre destinée à la consommation et après vérification de la viabilité de ce légume, l’ONILEV procèdera, les tous prochains jours, à mettre sur le marché et à codifier des quantités importantes de ce produit”.

En outre des “quantités importantes de cette matière stockée par certains opérateurs mais non déclarée auprès des parties concernées, ce qui constitue une sorte de tentative de monopolisation visant à élever son prix sur le marché”, ajoute la même source.

L’ONILEV fait savoir que des opérations d’inspection et de perquisition seront effectuées, en collaboration avec les services concernés, au niveau des espaces de stockage partout sur le territoire national.

Par ailleurs, et après traitement minutieux des dossiers déposés auprès des services compétents, l’Office informe l’ensemble des agriculteurs producteurs de tomate industrielle qu’il procèdera, la semaine prochaine, à la première opération de versement d’allocations et frais pour les dossiers ayant réuni l’ensemble des conditions.

Continue Reading

Economie

Sonatrach: un manque à gagner de 10 mds USD à cause de la pandémie

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Sonatrach

La compagnie nationale des hydrocarbures a enregistré des pertes importantes, estimée à 10 milliards de dollars à la fin du mois de septembre 2020 par rapport à la même période en 2019 à cause de la pandémie de coronavirus, avec une baisse de 41% de son chiffre d’affaires à l’exportation, indique un bilan du ministère de l’Energie.

Selon l’APS, Ce montant a été dévoilé dans un bilan rendu public lundi par le ministère à l’occasion d’une réunion entre le ministre de l’Energie et les directeurs des wilayas de son secteur.

Le même bilan fait état des pertes de 18,7 mds de DA due à la baisse de la consommation en raison de la réduction de l’activité économique et l’augmentation des créances de la SADEG, durant la même période.

L’entreprise Naftal a été également touchée par la COVID-19 avec un manque à gagner estimé à 41 mds de DA durant la même période de comparaison.

De même, la filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport aérien, Tassili Airlines, a enregistré un manque à gagner de 1,5 mds DA.

Les entreprises du secteur énergétique ont été confrontées au  ralentissement de l’activité économique mondiale et à la réduction des effectifs dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du virus.

L’autre objectif fixé est celui de réduire, de 17%, le budget de fonctionnement des deux entreprises publiques, soit d’un montant total de 182 mds de DA, selon les chiffres avancés par le ministère.

Avec APS

Continue Reading

Economie

Contrôle drastique au niveau des espaces commerciaux

Feriel Bouaziz

Published

on

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a donné lundi des instructions fermes aux directeurs régionaux à l’effet de durcir la surveillance au niveau des espaces commerciaux afin d’assurer le respect des mesures préventives de l’épidémie de la Covid-19, a indiqué lundi un communiqué du ministère.

Ces directives ont été données lors d’une réunion d’évaluation en présence des directeurs de wilaya et régionaux du commerce, par visio-conférence présidée par le ministre au siège de son département ministériel, en compagnie du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekaï.

En effet, le ministre, M. Rezig a donné “des instructions fermes aux directeurs, quant à la nécessité de durcir le contrôle des espaces et activités de commerce, notamment en matière d’application stricte du protocole sanitaire et le respect par les commerçants des mesures préventives du Coronavirus”.

De plus, les instructions ont également porté sur “la prise de toutes les mesures à l’encontre des commerçants contrevenants, et ce sous l’autorité des walis de la République, conformément aux instructions de M. le Premier ministre“, lit-t-on dans le communiqué.

Par ailleurs, la réunion à été également l’occasion d’aborder certains dossiers relatifs au secteur du Commerce, notamment l’élaboration d’un fichier national des produits de fabrication locale, conclut le communiqué.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR