Connect with us

Société

Experts médicaux chinois : “le virus détecté en Algérie n’est pas le même que celui détecté en Chine”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

“Le virus détecté en Algérie n’est pas le même que celui détecté en Chine”, c’est ce qu’a affirmé le responsable de l’équipe d’experts médicaux chinois qui séjourne depuis le 14 mai en Algérie dans le cadre de la coopération algéro-chinoise dans la lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) .

Selon lui, “les deux virus sont différents et que celui détecté en Algérie semble ressembler à celui trouvé en France”.

Les déclarations de l’expert, rapportées par l’APS, affirment également que la situation épidémiologique relative au coronavirus est “stable et maîtrisée en Algérie, grâce aux mesures prises notamment par le président de la République, le Premier ministre et le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus”.

Il a, toutefois, souligné, la nécessité de continuer à respecter les mesures préventives contre le coronavirus notamment les conditions d’hygiène et la distanciation sociale.

Sur un éventuel retour à la vie normale dans le pays, l’expert chinois avait fait savoir que son équipe “a transmis une correspondance contenant son avis à leur ambassade en Algérie qui la transmettra, à son tour, au ministère de la Santé et au Comité scientifique”.

“Nous avons été interpellés par le ministre sur ce sujet. Notre réponse sera transmise par écrit. Mais sachez que le Comité scientifique se penche actuellement à étudier cette question de déconfinement” tout en analysant la situation”, avait-il déclaré, soulignant, en outre, que le protocole thérapeutique, la “Chloroquine”, adopté par l’Algérie, est “efficace”.

Composée de 20 experts spécialisés dans la lutte contre le Covid-19, l’équipe chinoise, a achevé ce jeudi sa mission en Algérie. Cette dernière a effectué plusieurs visites dans des hôpitaux du pays, informe l’APS.

L’équipe chinoise comptait des médecins spécialisés notamment dans le traitement des maladies respiratoires, les soins intensifs, les maladies infectieuses, ainsi que la médecine traditionnelle chinoise, précise la même source.

Il est à rappeler qu’il s’agit de la deuxième équipe médicale que la Chine envoie en Algérie après celle dépêchée en mars dernier.

Avec APS

Société

Coronavirus en Algérie : 434 nouveaux cas, 08 nouveaux décès et 487 guérisons supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

434 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce vendredi 10 juillet.

Ce nouveau bilan porte le nombre total de cas confirmés à 18.242. S’agissant du nombre de décès , celui-ci a atteint un total de 996 après le recensement de 8 nouveaux cas ces dernières 24h.

S’agissant du nombre de guérisons, celui-ci a atteint un total de 13.124 après le recensement de 487 nouveaux cas ces dernières 24h.

Concernant les patients qui se trouvent en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 50.

Continue Reading

Société

Suspension de la circulation automobile : Oran accorde un délai aux citoyens pour rentrer chez eux

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Suite à la décision du gouvernement, jeudi soir, de suspendre la circulation automobile entre 29 wilayas, la wilaya d’Oran a accordé un délai de quelques heures aux citoyens pour rentrer chez eux.

Ainsi, les citoyens bloqués à Oran et les Oranais bloqués dans d’autres régions du pays ont jusqu’à vendredi minuit pour rentrer chez eux.

La wilaya a également décidé d’autoriser les travailleurs des institutions publiques, des travaux publics, de construction et de nettoyage ainsi que les transporteurs de dépouilles de et vers Oran de circuler tout au long de la semaine”.

Pour rappel, le gouvernement a décidé, jeudi soir, l’interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El Oued.

La décision étant annoncée quelques heures avant son entrée en vigueur a fait que plusieurs citoyens se sont retrouvés bloqués dans d’autres wilayas que la leur.


Continue Reading

Société

Réouverture des frontières françaises : l’Algérie exclue

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La France, à l’instar d’autres pays de l’espace Schengen, n’ouvrira pas ses frontières à l’Algérie, c’est ce qu’a été annoncé jeudi par le consulat général de France à Alger.

“Le Gouvernement Français, à l’instar d’autres pays de l’espace Schengen, a décidé le 1er juillet de ne pas faire figurer l’Algérie dans la liste des pays ne faisant plus l’objet des restrictions d’entrée en France motivées par la prévention du risque lié à l’épidémie de Covid-19”, indiqué un communiqué du Consulat général de France à Alger.

Ainsi, “les restrictions d’entrée sur le territoire français depuis une frontière extérieure à l’espace Schengen demeurent donc en vigueur s’agissant des personnes résidentes en Algérie”, conclut le communiqué diffusé sur Facebook.

En fin juin dernier, les pays européen ont décidé d’un commun accord la réouverture de leurs frontières avec 14 pays à savoir : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

Cependant, le 03 juillet, L’Espagne a annoncé qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant d’Algérie, du Maroc et de Chine tant que ces pays ne laisseront pas entrer les visiteurs venant d’Espagne.

“Dans le cas de la Chine, du Maroc et de l’Algérie, la réouverture des frontières reste conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne”, a précisé un communiqué des autorités espagnoles.

Pareil pour l’Allemagne qui a justifié sa décision d’exclure l’Algérie de la liste des pays autorisés à entrer sur son territoire par la situation sanitaire dans le pays.

Du coté algérien, le Président Abdelmadjid Tebboune a annoncé, le 28 juin, que les frontières du pays ne rouvriront pas avant la fin de la pandémie de coronavirus en Algérie.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR