Connect with us

Société

Experts médicaux chinois : “le virus détecté en Algérie n’est pas le même que celui détecté en Chine”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

“Le virus détecté en Algérie n’est pas le même que celui détecté en Chine”, c’est ce qu’a affirmé le responsable de l’équipe d’experts médicaux chinois qui séjourne depuis le 14 mai en Algérie dans le cadre de la coopération algéro-chinoise dans la lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) .

Selon lui, “les deux virus sont différents et que celui détecté en Algérie semble ressembler à celui trouvé en France”.

Les déclarations de l’expert, rapportées par l’APS, affirment également que la situation épidémiologique relative au coronavirus est “stable et maîtrisée en Algérie, grâce aux mesures prises notamment par le président de la République, le Premier ministre et le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus”.

Il a, toutefois, souligné, la nécessité de continuer à respecter les mesures préventives contre le coronavirus notamment les conditions d’hygiène et la distanciation sociale.

Sur un éventuel retour à la vie normale dans le pays, l’expert chinois avait fait savoir que son équipe “a transmis une correspondance contenant son avis à leur ambassade en Algérie qui la transmettra, à son tour, au ministère de la Santé et au Comité scientifique”.

“Nous avons été interpellés par le ministre sur ce sujet. Notre réponse sera transmise par écrit. Mais sachez que le Comité scientifique se penche actuellement à étudier cette question de déconfinement” tout en analysant la situation”, avait-il déclaré, soulignant, en outre, que le protocole thérapeutique, la “Chloroquine”, adopté par l’Algérie, est “efficace”.

Composée de 20 experts spécialisés dans la lutte contre le Covid-19, l’équipe chinoise, a achevé ce jeudi sa mission en Algérie. Cette dernière a effectué plusieurs visites dans des hôpitaux du pays, informe l’APS.

L’équipe chinoise comptait des médecins spécialisés notamment dans le traitement des maladies respiratoires, les soins intensifs, les maladies infectieuses, ainsi que la médecine traditionnelle chinoise, précise la même source.

Il est à rappeler qu’il s’agit de la deuxième équipe médicale que la Chine envoie en Algérie après celle dépêchée en mars dernier.

Avec APS

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR