Suivez-nous

Accueil

Evénements d’octobre 1961 : Emmanuel Macron parle de « répression violente des algériens »

Le président français, Emmanuel Macron condamne la répression des manifestants algériens par la police française, le 17 octobre 1961.

Melissa NAIT ALI

Publié

le

A l’image de son prédécesseur, François Hollande qui a célébré ce triste événement avec la communauté algérienne à Paris, Emmanuel Macron n’a pas raté l’occasion pour exprimer son avis sur cette question de la mémoire de l’histoire.

« Le 17 octobre 1961 fut le jour d’une répression violente de manifestants algériens », affirme-t-il, dans un Tweet publié, aujourd’hui, sur sa page officielle, aujourd’hui.

« La République doit regarder en face ce passé récent et encore brûlant. C’est la condition d’un avenir apaisé avec l’Algérie et avec nos compatriotes d’origine algérienne », indique-t-il.

En septembre dernier, rappelons-le, il a reconnu la responsabilité de l’Etat français dans la disparition du mathématicien et militant de la cause algérienne, Maurice Audin, enlevé, torturé et tué par l’armée coloniale 1957.

Dans le cadre de sa tournée, en tant candidat, Emmanuel Macron avait, rappelons-le, fait le déplacement à Alger où il avait qualifie « le colonialisme de crime contre l’humanité ».

 

 

 

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR