Connect with us

Campus

Etudiants arnaqués par une agence fictive: la DGSN annonce l’arrestation de trois personnes

Published

on

© DR | La Direction générale de la sûreté nationale

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé ce samedi l’arrestation de trois présumés coupables dans l’affaire des étudiants arnaqués par une agence d’étude fictive. Cette affaire a explosé en décembre dernier quand des étudiants, souhaitant poursuivre leurs études à l’étranger, ont dit avoir été escroqués après avoir dépensé des « sommes faramineuses ».

« La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) informe l’opinion publique que ses services compétents, représentés par le Département central de lutte contre le crime organisé, ont depuis la mi-décembre 2021 ouvert une enquête en coordination avec la Justice, concernant l’affaire des étudiants arnaqués par une agence fictive », a indiqué un communiqué de la DGSN.

« Plus de 75 étudiants ont été arnaqués par l’agence qui leur a fait des offres attrayantes via les réseaux sociaux, incitant leurs victimes à s’inscrire et à étudier au niveau des universités étrangères en Ukraine, Turquie et en Russie », précise la même source.

D’après la même source, « les enquêtes préliminaires ont permis de démanteler ce réseau criminel et d’arrêter les 03 principaux instigateurs de cette agence fictive dont les sièges ont été identifiés dans plusieurs wilayas du pays telles qu’Alger, Annaba, Oran mais aussi à l’étranger ».

Le communiqué de la DGSN rappelle aussi que « cette agence fictive » a fait appel à plusieurs « visages influents sur les réseaux sociaux pour promouvoir cette arnaque ».

« Les membres du réseau criminel ont changé plusieurs fois le nom de leur agence fictive pour faire tomber un plus grand nombre de victimes en l’appelant notamment FUTURE GATE, SVIT-OSVITI et INSIDE.COM », précise la même source.

« À cet égard, la Direction générale de la sûreté nationale appelle les autres citoyens victimes de ce réseau criminel à se rendre au siège du Service central de lutte contre la criminalité organisée basé à Alger ou à partir du poste de police le plus proche sur le territoire national, pour déposer une plainte ou témoigner »
.

Pour rappel, une dizaine d’étudiants ont dénoncé en décembre dernier avoir été victimes d’escroquerie de la part d’une agence d’études. Ces étudiants qui ont dépensé « des sommes faramineuses » pour poursuivre leur cursus éducatif à l’étranger avaient affiché ces agences et les influenceurs qui avaient fait leur promotion.

Continue Reading
Advertisement
Comments