Connect with us

Monde

Etats-Unis: Un policier tire sept fois sur le dos d’un afro-américain

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Quelques mois après le décès de George Floyd sous le genou d’un policier, les Etats-unis vivent une nouvelle bavure policière. Cette fois-ci l’acte prend place à Kenosha, une ville du Wisconsin. La victime, un homme noir identifié comme Jacob Blake, est entre la vie et la mort après avoir reçu 7 balles dans le dos.

C’est grâce à une vidéo filmée lors de l’incident, qui a eu lieu dimanche, que l’affaire a pu faire le tour du globe. Massivement relayée sur les réseaux sociaux, la vidéo montre un homme noir qui essaye de regagner un véhicule qui serait le sien, des policiers derrière lui tentent de l’empêcher. Quand l’homme refuse d’obtempérer, un agent le tient par son T-shirt avant de pointer son arme sur lui et de tirer sept fois. Jacob Blake a vite été transporté au urgences, il se trouve dans un état critique, affirment plusieurs médias.

En plus de ses trois enfants qui se trouvaient dans la voiture, l’incident s’est déroulé en la présence de plusieurs témoins. Sur la vidéo on voit des personnes debout sur le trottoir tandis q’une femme essaye de suivre les policiers. Elle saute de terreur quand ces derniers commencent à tirer.

Concernant les raisons qui ont mené à cette confrontation, celles-ci restent, pour le moment, floues. Mais, selon des médias américain, la victime tentait de s’interposer dans une dispute. La police de Kenosha a, quant à elle, indiqué que ses éléments se trouvaient sur les lieux après avoir répondu à un appel pour un incident domestique.

Dans une première réaction officielle, le gouverneur de Wisconsin, Tony Evers, condamne le comportement des forces de l’ordre.

“Ce soir, Jacob Blake s’est fait tirer dans le dos en plein jour, à Kenosha. Je me joins à sa famille, ses amis et ses voisins dans l’espoir sincère qu’il ne succombera pas à ses blessures. Bien que nous n’ayons pas encore tous les détails, nous savons qu’il n’est pas le premier homme noir à être impitoyablement abattu par les forces de l’ordre de notre pays”, a-t-il réagi via une série de tweets.

De son coté, le département de la Justice de l’État a annoncé, lundi, l’ouverture d’une enquête criminelle tout en précisant que « les policiers impliqués ont été mis en congé administratif ».

A l’image de l’affaire de George Floyd, cet incident a suscité une forte indignation chez les américains notamment les habitants de Kenosha qui ont tenu un mouvement de protestation poussant les autorités à instaurer un couvre-feu après l’éclat de plusieurs émeutes.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR