Connect with us

Société

EPH de Boufarik : ” La pandémie du coronavirus est gérée par des décisions politiques”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Hôpital de Boufarik

Les médecins de l’EPH de Boufarik ont observé ce jeudi 26 mars un sit-in pour contester la “mauvaise” gestion du coronavirus, les entraves administratives et pour réclamer le départ du directeur du service d’épidémiologie, Dr Mohamed Yousfi.

Lors de ce sit-in tenu par une dizaines de médecins, les protestataires ont affirmé qu’il n’est n’est pas motivé par la pandémie du coronavirus, “nous sommes capables de gérer”, ont-ils affirmé. Mais par les entraves administratives qui pèsent sur le personnel médical et qui ne profitent pas à la lutte contre le Covid-19.

A cet effet, les protestataires ont réclamé le départ du directeur du service d’épidémiologie en dénonçant la mauvaise gestion de la pandémie du coronavirus. Selon le docteur Saloua Himed, Dr Mohamed Yousfi “gère la pandémie mondiale par des décisions politiques sans consulter le conseil de santé ni le personnel médical ».

Le coordinateur du service de médecine interne chargé d’effectuer des tests et dépistages sur les cas suspects, Noureddine Oukara, a quant à lui dénoncé l’absence du directeur, «  sa porte est toujours fermée, il ne reçoit ni le personnel ni les malades » s’est-il écrié.

Par ailleurs, les médecins ont appelé les citoyens à rester chez eux “c’est la seule arme contre le coronavirus”, ont-ils déclaré.

Il est à noter, que cette protestation intervient alors que la wilaya de Blida et plus précisément Boufarik est considérée comme l’épicentre du coronavirus, étant la région qui a enregistré le plus de cas. Le sit-in intervient également après le décès d’un chauffeur d’ambulance contaminé par le coronavirus. Les protestataires lui ont rendu hommage.


Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR