Connect with us

Economie

ENIEM: les employés refusent de reprendre le travail

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Mis au congé le 1er décembre dernier à cause de l’absence de la matière première, les employés de l’entreprise nationale des industries de l’électroménager (ENIEM) ont refusé de reprendre leurs postes de travail, a-t-on appris auprès du Pd-g de l’entreprise Djilali Mouazer qui les a appelé à “la raison”.

La décision de la reprise a été diffusée samedi par la direction de l’entreprise. «La date de reprise de l’activité est prévue pour le dimanche 03/01/2021 », a indiqué une note de l’entreprise, appelant les travailleurs à « rejoindre leurs postes de travail ».

Cependant, les 1700 employés mis au congé technique le 1er décembre dernier en raison du manque de la matière première ont refusé de reprendre leur travail à l’exception de “quelques dizaines”. Car, selon eux, leurs revendications n’ont pas été satisfaites.

“On devait reprendre aujourd’hui. La majorité des employés ne sont pas venus”, a déclaré Djilali Mouazer à Interlignes, ajoutant que les employés grévistes ont essayé d’empêcher les “200 à 300 personnes qui ont décidé de travailler. “La ce n’est pas une solution. Il faut que les gens comprennent que la sagesse doit l’emporter et qu’il faut se remettre au travail”, a appelé le Pd-g.

De son coté, dans une déclaration à l’APS, le secrétaire général du syndicat d’entreprise de l’ENIEM (affilié à l’UGTA) Mouloud Ould El-Hadj a déclaré que les employés « refusent de rejoindre leurs postes de travail tant que leurs deux revendications pour lesquelles ils ont initié des actions de protestation durant le mois de décembre dernier, ne sont pas satisfaites ». Il s’agit en l’occurence de « la non comptabilisation du congé technique dans les salaires » et « le départ du P-DG de l’ENIEM ».

Le problème “bientôt réglé”

Intervenant le 28 décembre dernier sur les ondes de la Radio nationale, le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, a déclaré que le problème de l’ENIEM sera réglé “au cous de la semaine prochaine”, faisant état d’une prochaine révélation sur les décisions entreprises dans ce but.

Le ministre de l’Industrie a précisé que ces mesures concerneront “la gestion, le redressement et le financement”. “Durant cette semaine nous allons régler ce dossier et tous les problèmes qu’il présente dont le financement et la composition humaine du complexe”, avait il assuré.

Une semaine après sa déclaration, Djilali Mouazer a assuré a Interlignes que “le problème de la matière première n’a pas été réglé et attend des solutions. Ça va être une solution durable et ça a besoin de temps et de réflexion pour être étudiée”.

Le 1er décembre, les 1700 employés de l’ENIEM ont été placé en congé technique. Le Pd-g du groupe, Djilali Mouazer avait alors justifié la décision de la mise au chômage technique des 1700 employés par le manque de la matière première (CKD/SKD). Pour le responsable de l’entreprise, cette rupture est due au blocage d’un lot de marchandise au niveau des douanes mais aussi le blocage des crédits bancaires nécessaires pour le financement des approvisionnements.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR