Suivez-nous

Monde

En Nouvelle-Zélande, le sort du terroriste des mosquées de Christchurch connu jeudi

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Les yeux sont rivés vers la Nouvelle-Zélande cette semaine où la Justice se prononcera, jeudi, dans l’affaire du terroriste ayant tué 51 musulmans et blessé plusieurs d’autres dans une attaque contre deux mosquées en 2019. Il risque la prison à perpétuité sans possibilité d’une libération conditionnelle.

Brenton Tarrant, 29 ans, a commis en mars 2019 une attaque terroriste contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande tout en filmant le massacre et en le retransmettant en direct sur les réseaux sociaux. Le suprémaciste blanc avait plaidé coupable et admis avoir voulu semer la peur parmi les musulmans de Nouvelle-Zélande qu’ils qualifient d’« envahisseurs ». Il est poursuivi pour 51 meurtres et de 40 tentatives de meurtre.

Lors des audiences de son procès qui ont débuté lundi à la cour de Christchurch, le tueur a été confronté aux familles des victimes et aux survivants des deux attaques. Pour les victimes, le terroriste n’a pas réussi a semer la peur, au contraire il a rendu leur foi plus forte, comme l’a dit Raesha Ismail, qui a perdu son frère Junaid lors de la fusillade.

Le prévenu, qui a choisi, d’assurer sa défense lui même, est resté impassible devant les témoignages des victimes submergés de chagrin, colère et aussi rancœur. Selon l’agence de presse AFP, le tueur a décidé de ne pas s’adresser en personne à la cour, mais un avocat commis d’office fera une brève déclaration de sa part jeudi.

Il risque la réclusion à perpétuité sans la possibilité d’une libération conditionnelle. Selon plusieurs juristes, si tel jugement est rendu, Il sera le premier a écoper cette peine en Nouvelle-Zélande, selon plusieurs Juristes.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR