En attendant la confirmation officielle : l’Alliance désigne Bouteflika comme son candidat

Crédit photo: DR | Membres de l'alliance présidentielle

L’Alliance présidentielle l’a fait. Après des appels faits séparément pour la continuité, les partis de l’Alliance présidentielle passe à la vitesse supérieure. Ils viennent de désigner le président Abdelaziz Bouteflika comme son candidat à la présidentielle du 18 avril 2019.  

La décision a été annoncée, aujourd’hui, par les chefs des quatre partis de l’Alliance présidentielle, en l’occurrence Ahmed Ouyahia (RND), Mouad Bouchareb (FLN), Amar Ghoul (TAJ) et Amara Benyounes (MPA).

Réunis, cet après-midi à Alger, ces derniers ont rendu public un communiqué dans lequel ils annoncent, pour la première fois depuis des mois, la candidature du président Bouteflika. Auparavant, les responsables de l’Alliance se contenter d’appeler à le chef de l’Etat à briguer un nouveau mandat.

C’est la première fois également, depuis l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, que des chefs de partis se substituent à lui pour annoncer sa candidature. En 2014, c’était le premier ministre de l’époque, Abdelmalek Sellal, qui s’était chargé de cette mission. Reste à savoir quand et comment le président Bouteflika confirmera-t-il sa candidature.

capacités politiques

Selon plusieurs sources, celle-ci sera faite à travers une lettre-programme qui sera adressée aux algériens. Celle-ci sera peut être lue, dès vendredi prochain, à l’occasion du rassemblement des partisans du chef de l’Etat qui se tiendra à la coupole du 5 juillet d’Alger.

Dans leur communiqué les chefs de l’Alliance expliquent leur décision. Selon eux, « leur philosophie s’appuie sur le besoin de l’Algérie de rassembler les énergies nationales et de mobiliser les capacités politiques pour servir le pays ».

Pour l’Alliance « le peuple algérien attend la présidentielle avec beaucoup d’optimisme » et souhaite avoir plus d’acquis dans un climat de paix, de sécurité et de stabilité ». « La prochaine élection présidentielle est un rendez-vous déterminant pour l’avenir du pays qu’il faut capitaliser pour consacrer la solidarité nationale, renforcer l’unité du peuple, consolider la culture de la réconciliation, rejeter les divisions et privilégier la sagesse devant les discours populistes », lit-on dans le communiqué de l’Alliance.

Adsence Milieu article