Connect with us

Politique

Emprisonnés pour avoir dénoncé l’état des hôpitaux : “les autorités devraient plutôt les remercier”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La cheffe du parti des Travailleurs, Louisa Hanoune, s’est exprimé, mardi, sur les poursuites judiciaires qui visent les citoyens qui s’expriment sur des sujets relatifs à la pandémie de coronavirus notamment ceux ayant dénoncé les lacunes dans les hôpitaux algériens estimant que les autorités “devraient les remercier”.

Dans une allocation diffusée sur la page Facebook de son parti, Louisa Hanoune a exhorté le gouvernement à arrêter le traitement “sécuritaire et judiciaire” envers les personnes qui se sont exprimées sur des sujets relatifs à la pandémie de coronavirus notamment les personnes ayant dénoncé les lacunes dans les hôpitaux algériens.

Elle évoque, dans ce sens, l’exemple de la chanteuse Sihame Japonia qui a été condamnée à 18 mois de prison ferme pour “avoir posté des images sur sa page”, “c’est “illogique” s’est-elle écrié.

“Au contraire, ils alertent, ils tirent la sonnette d’alarme et attirent l’attention du gouvernement”, a-t-elle poursuivi estimant que “les autorités devraient remercier ces personnes qui mettent la lumière sur la réalité, parce qu’il est impossible pour les autorités de tout contrôler”.

De ce fait, la cheffe de parti appelle les autorités à arrêter d’opprimer les mouvements sociaux dont “les personnes qui protestent contre le manque d’eau, ou contre le manque des moyens dans les hôpitaux”. Elle les appelle également à renoncer “aux pressions sur les médias publics et privés et sur les partis indépendants” et à arrêter “de porter atteinte au droit d’opinion”.

Dans le même sillage, Louisa Hanoune a appelé à la libération des détenus d’opinion de façon “inconditionnelle”, “afin de leur éviter qu’ils meurent du coronavirus dans les prisons”. Cette “oppression envenime la situation”, a-t-elle regretté.

“C’est vrai, il y a eu des mesures d’apaisement où quelques détenus ont été libérés récemment. Ce qui est positif”, a-t-elle dit, “mais au même temps les arrestations se poursuivent”, a-t-elle regretté en dénonçant une “dualité politique”.

En outre, Louisa Hanoune a engagé le gouvernement à prendre en charge “immédiatement” le secteur sanitaire en assurant toutes les conditions et moyens nécessaires pour le personnel médical en vue de lutter contre la pandémie de coronavirus.

Elle les appelle également à prendre en charge les tranches sociales impactées par la crise sanitaire.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR