Connect with us

Politique

Elle dénonce une “répression généralisée” en Algérie: une ONG appelle au respect des libertés

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT) a dénoncé, ce mercredi 9 octobre 2019, une “répression généralisée” du mouvement de contestation en Algérie insistant, par la même, sur l’impératif de rétablir “au plus vite” la liberté d’expression, de réunion et de manifestation. 

Avatar

Published

on

Crédit photo: Khaled Drareni

“Dans un contexte de répression croissante des manifestations pacifiques par les forces de l’ordre algériennes, des centaines de personnes ont été arbitrairement arrêtées depuis début septembre, dont de nombreux défenseurs des droits humains”, a indiqué l’Observatoire dans un communiqué.

L’observatoire a appelé à la libération immédiate et inconditionnelle des défenseurs des droits humains ainsi qu’au respect des libertés d’expression, de réunion et de manifestation qui sont, à deux mois des élections présidentielles, grandement menacées en Algérie”, précise-t-on dans le même communiqué.

“A deux mois des élections présidentielles du 12 décembre, cette vague d’arrestations arbitraires, qui a clairement pris pour cible les défenseurs des droits humains, est un très mauvais signal pour une éventuelle transition vers la démocratie en Algérie”, regrette l’ONG estimant que “le régime en place tente par tous les moyens de se maintenir au pouvoir et d’étouffer le mouvement de contestation pacifique en cours, instaurant un climat de peur par la répression”.

“Les libertés d’expression, de réunion et de manifestation doivent être rétablies au plus vite à travers le pays », insiste l’ONG.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR