Suivez-nous

Société

Elle dénonce la censure et les pressions : une journaliste de la chaine 3 démissionne de son poste de présentatrice

Les journalistes des médias publiques continuent de subir la censure mais certains d’entre eux refusent, pour clause de conscience, de perdre la face et tirent leur épingles du jeu. C’est le cas de Linda Hamdi, une journaliste de la radio nationale francophone qui vient d’annoncer, ce dimanche, sa démission de son poste de présentatrice du journal affirmant que la décision a été prise suite à « toutes les pressions subies au quotidien ».

Avatar

Publié

le

« Vu toutes les pressions que je subis au quotidien, vu la manipulation, vu le traitement de l’information, j’ai déposé ce jeudi ma démission du poste de présentatrice », indique Mme Hamed dans une déclaration à TSA ce dimanche, précisant qu’elle demeure journaliste à la Chaîne 3.

PUB

« Ce n’est pas évident mais c’est une décision que je devais prendre et je n’ai aucun remord. Un peu d’émotion mais pas de remord. Moi qui devais être le porte-voix du peuple, ils m’ont poussée à être tout le contraire. Ils voulaient nous éloigner de notre mission principale qui est le service public », souligne Linda Hamed selon la même source.

« Nous n’avons jamais travaillé comme ça. Nous avons toujours été avant-gardistes et nous avons toujours eu une certaine liberté, même avant le 22 février », déplore Linda Hamdi.

« Mais arriver maintenant à ce qu’ils nous dictent ce qu’on doit dire, ce n’est plus possible« , soutient-elle. « On n’a jamais vécu une telle situation. Ça fait trente ans que j’exerce et je n’ai jamais vécu une telle période« , insiste Mme Hamed, qui dit s’attendre à des sanctions de la part de sa direction suite à sa décision.

Société

Tribunal de Sidi M’hamed : 2O manifestants libérés

Avatar

Publié

le

© Sami K| Scène de liesse suite à la libération des manifestants devant le tribunal Sidi M'hamed
© Sami K| Scène de liesse suite à la libération des manifestants devant le tribunal Sidi M'hamed

Le Juge près le tribunal de Sidi M’hamed a remis en liberté les 20 manifestants arrêtés lors du 48e vendredi du Hirak, après leur présentation devant le procureur de la République, qui avait ordonné leur comparution directe.

PUB

Vingt manifestants arrêtés vendredi dernier lors de la 48e marche populaire contre le pouvoir en place ont été présentés, ce dimanche 19 janvier, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed avant de passer en comparution directe devant le juge dudit tribunal.

Parmi les vingt manifestants arrêtés, 16 sont accusés d’incitation à attroupement, tandis que quatre autres sont accusés pour d’autres chefs d’inculpation, dont le port du drapeau amazigh.

Une foule importante s’est rassemblée devant la structure judiciaire pour exprimer sa joie suite à la libération des manifestants.

Lire la suite

Société

Tribunal d’Annaba : Six mois de prison ferme requis contre le journaliste Mustapha Bendjama

Avatar

Publié

le

Le procureur de la République près le tribunal d’Annaba a requis, ce dimanche 19 janvier, une peine de six mois de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA à l’encontre du journaliste et rédacteur en chef du journal « Le Provincial », rapporte le Comité national pour la libération des détenus(CNLD).

PUB

Mustapha Bendjama est poursuivi pour « incitation à attroupement non armé », « opposition au déroulement de l’opération électorale » et « opposition à travers un rassemblement à des actions autorisées par l’autorité publique ».

Pour rappel, le journaliste est soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de sortie du territoire national (ISTN) depuis le 25 novembre 2019. Il est également interdit d’approcher, de couvrir médiatiquement ou de participer à une manifestation pro ou anti-élection.

Le verdict sera rendu le 2 février prochain.

Lire la suite

Société

El Oued : 12 morts et 46 blessés dans un accident de la circulation

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | collusion entre deux bus à El oued
© DR | collusion entre deux bus à El oued

Douze personnes ont trouvé la mort et 46 ont été blessées dans accident de la circulation survenu tôt dans la matinée de ce dimanche 19 janvier, à El Oued, selon un bilan établi par la Protection civile.

PUB

L’accident s’est produit dans la commune d’Astil sur la route nationale N° 03, reliant El Oued et Biskra. Deux bus de transport de voyageurs sont entrés en collision, provoquant ainsi un lourd bilan.

La Protection civile est intervenue pour secourir les victimes. Les personnes blessées ont été évacuées vers l’hôpital d’ElOued. La Protection civile a précisé que les victimes sont âgées entre 19 et 73 ans .

Les ministres de l’intérieur, Kamel Beldjoud et de la santé Abderrahmane Benbouzid se sont rendu les les lieux de l’accident pour s’enquérir de la prise en charge des victimes.

Par ailleurs, le président de République, Abdelmadjid Tebboune a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Lire la suite

Tendances