Connect with us

Politique

Elections législatives: le PT salue le rejet massif du scrutin

Published

on

© DR | Louisa Hanoune, SG du Parti des Travailleurs (PT).

Le parti des travailleurs (PT) a salué le rejet des algériens dans leur “écrasante majorité” aux élections législatives. Ce dernier estime que malgré les moyens matériels et financiers colossaux mobilisés par l’Etat pour faire aboutir ce scrutin, n’ont pu briser la détermination de la majorité du peuple, ni altérer la conscience collective.

Dans un communiqué rendu public, ce lundi 14 juin, le Secrétariat du Bureau politique du PT, “considère que les résultats annoncés par l’ANIE en fin de journée faisant état d’un taux de participation de 14,7% nationalement et moins de 5% à l’étranger, correspondaient effectivement, à la fin de l’opération de vote“.

L’écrasante majorité du peuple algérien vient, une fois de plus, à travers une abstention sans précédent d’exprimer une défiance claire à l’égard de toute opération politique visant à sauver le système honni hérité du modèle de parti unique contre lequel s’est soulevé le peuple en février 2019“, souligne le parti de Louisa Hanoune.

Et d’ajouter: “une fois de plus, l’écrasante majorité vient de décréter que le système en place depuis 1962, avec la même nature, les mêmes pratiques et dont les politiques qui ont ruiné le pays sont approfondies, doit partir pour que puisse s’exercer la plénitude de la souveraineté du peuple, seul habilité à définir la nature du régime et donc des institutions conformes à ses aspirations“.

Selon la même source, à travers l’abstention massive à l’échelle nationale et dans l’émigration, vient confirmer que “le processus révolutionnaire du 22 février 2019 est bel et bien vivant et réaffirme son rejet de toute tentative visant à le dénaturer ou le confisquer en rejetant un scrutin qui vise à imposer le maintien du statu quo mortel“, affirmant que “ce rejet massif du scrutin traduit sur le terrain électoral la colère grandissante de la majorité du peuple plongée de plus en plus dans la pauvreté voire la misère pour de très larges couches“.

Entrave aux libertés

Le Parti des Travailleurs dénonce “la régression sans précédent sur le terrain des libertés démocratiques, la fermeture des champs politique et médiatique, la répression des marches et rassemblements, la criminalisation; judiciarisation; diabolisation de l’action politique, de la profession de journaliste, de la fonction d’avocat, de la liberté d’opinion, de conscience, et y compris de recherche académique, de l’exercice des libertés syndicales“.

Par ailleurs, le PT s’indigne devant les milliers d’interpellations et les centaines de détenus politique et d’opinion. Le parti de Louisa Hanoune dénonce également “l’institutionnalisation de l’arbitraire” à travers les amendements introduits au code pénal visant à “bâillonner et encamisoler la société algérienne“, conclut le communiqué.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR