Connect with us

En continu

Election présidentielle: S’achemine-t-on vers un second report?

Avatar

Published

on

Le Conseil constitutionnel n’a reçu aucun dossier de candidature pour la Présidentielle du 4 juillet auprès du Conseil constitutionnel, alors que le délai a été atteint hier, samedi à minuit.

 

Ce dimanche 26 mai, le Conseil constitutionnel devrait devra constater qu’aucun candidat ne s’est présenté et donc, l’impossibilité de tenir l’élection à la date prévue. Face à cette situation politique que l’on peut qualifier d’exceptionnelle mais que bon nombre d’Algériens avaient pronostiqué sa survenue, le Conseil devra, de ce fait, trouver un exutoire pour éviter de faire perdurer le blocage politique.

Les deux prétendants à l’élection présidentielle, M Belkacem Sahli, Secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR) et M. Abdelaziz Belaid, président du front El Mostakbel, se sont retirés de la course à la présidentielle du 04 juillet. Ces deux chefs de partis ont justifié leurs décisions par le manque de conditions nécessaires pour l’organisation de cette élection.

L’unique candidat, qui s’était présenté samedi pour déposer son dossier de candidature, à savoir Lakhdar Benzahi, a décidé, faute de rivaux, de se retirer quelques heures après.

Une grande partie des Algériens a d’ailleurs exprimé son rejet de cette présidentielle pour qui, une élection ne peut se tenir en présence des anciennes figures du système. Les personnalités politiques ont également émis leur refus de cette élection qui ne fera qu’éterniser la crise politique. Les tenants du pouvoir se trouvent désormais le bec dans l’eau face à cette situation peu ou prou atypique.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR