Connect with us

Accueil

El Watan: les travailleurs poursuivent la grève, le journal dans l’incertitude

Published

on

La grève des travailleurs du journal El Watan se poursuit pour la deuxième semaine. N’ayant pas perçu leurs salaires depuis cinq mois, les journalistes et autres employés regroupés sous la bannière d’une section syndicale UGTA, ont déclenché un mouvement de grève cyclique le 12 juillet dernier.

Dans un communiqué publié ce lundi, le syndicat annonce « la poursuite du mouvement de protestation conformément au préavis de grève déposé auprès de l’employeur le 22 juin dernier », à partir de ce « 18 juillet et pour une durée de trois jours ». Ceci, après avoir constaté « les deux jours de grève du 12 et 13 juillet 2022, n’ont donné aucun résultat probant pour les travailleurs ».

Le mouvement de protestation va donc crescendo puisque dans le cas où la situation de non paiement des salaires persiste, il sera repris « dimanche 24 juillet 2022 pour une durée de quatre jours », puis en « illimité » à partir de vendredi 29 juillet 2022, prévient le bureau syndical.

Jusque-là, aucune mesure n’a été annoncée par la direction du journal en vue d’alléger la souffrance des travailleurs, sans salaires depuis mars dernier. Bien au contraire, les canaux de dialogue semblent avoir été rompu. Dans une tribune publiée la semaine dernière, les actionnaires ont accusé la section syndicale d’obéir à une manipulation extérieure. La raison : une affiche collée dans la salle de rédaction -mais retirée- portant le slogan « Nous travaillons, ils profitent ».

Dans son communiqué, le bureau syndical regrette « l’absence de toute initiative de dialogue allant dans le sens du règlement de cette situation de crise dans I’intérêt des travailleurs et de l’entreprise ».

Pour rappel, les comptes de l’entreprise El Watan sont bloqués à cause de ses dettes d’un montant de 55 millions de dinars d’impôts et de 45 millions de dinars d’un crédit contracté auprès de la banque CPA.

Les actionnaires avaient, à l’issue d’une réunion tenue lundi 13 juillet, saisi les autorités pour une intervention dans les brefs délais. Appel qui n’a eu -officiellement du moins- aucun écho jusqu’à maintenant. Une autre réunion sera organisée à la fin du mois pour décider de l’avenir d’El Watan.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR