Connect with us

En continu

El Tarf: les anciens de l‘ANP ont failli se rendre en Tunisie pour se rassembler

Mouloud Bouyahia

Published

on

Les 2000 membres de la coordination des anciens de l ‘ANP, qui comprend des retraités, des blessés, des radiés et des veuves, devaient se rendre samedi passé à la salle Betchine, au centre ville de la wilaya de El Tarf où devait se tenir leur rassemblement national, ont été empêchés d’atteindre leur lieu de manifestation par les services de sécurité qui ont érigé des barrages de contrôle de la police et de la gendarmerie le long des routes principales. Les manifestants voulaient se rendre en Tunisie pour tenir leur rassemblement.

Les 2000 membres de la coordination des anciens de l ‘ANP, qui comprend des retraités, des blessés, des radiés et des veuves, devaient se rendre samedi passé à la salle Betchine, au centre ville de la wilaya de El Tarf où devait se tenir leur rassemblement national. Ils ont été empêchés d’atteindre leur lieu de manifestation par les services de sécurité qui ont érigé des barrages de contrôle de la police et de la gendarmerie le long des routes principales. Les manifestants voulaient se rendre en Tunisie pour tenir leur rassemblement.

Des milliers de personnes ont été empêchées de se sortir de leur lieu de résidence à l’est de la wilaya. Les bus et les taxis ont été immobilisés sur leurs lieux de stationnement toute la matinée. Circuler avec sa voiture était impossible. Ce « Bouclier » dressé autours de la ville a causé une paralysie générale.

Rassemblement en Tunisie

Que s’est-il donc passé ? Aïssa Benzerara, coordinateur régional de cette organisation, nous a donné quelques explications. C’est finalement « Le rassemblement, pour lequel 3500 personnes ont fait le déplacement, et devaient débattre de 38 questions socioprofessionnelles essentiellement de la revalorisation de leurs pensions » explique le coordinateur.

Le rassemblement a été reporté parce qu’il y a eu « une autorisation du ministère de l’intérieur qui a été annulée sans qu’on ne sache pourquoi ; Les membres de la Coordination ont pratiquement forcé tous les barrages le long des routes pour libérer la circulation et ne pas être accusés de tous les désagréments que cela provoque » poursuit notre interlocuteur.

Les manifestants sont allés jusqu’à Om Teboul à la frontière algéro-tunisienne où ils se sont rassemblés une première fois et où, selon des témoins oculaires, ils ont exprimé leur intention « de demander aux autorités tunisiennes des les autoriser à tenir une réunion et un rassemblement en Tunisie comme cela fut dans la période coloniale ».

5° mandat

Aïssa Benzerara précise, qu’à l’issue de négociations avec les autorités, ils ont pu rejoindre le chef-lieu El Tarf pour faire une marche de bout en bout de la ville et tenir un second rassemblement pour exposer la plateforme de revendication de leur Coordination qu’ « il ne faut pas confondre, insistent ses membres, avec l’Association des retraités de l’ANP qui selon eux se confine dans les bureaux ».

« Il n’y a eu aucun incident avec les forces de sécurité », insiste M. Bouzerara, qui dément un accrochage avec la police à Besbès, comme il dénonce la tentative de manipulation de leur protestation avec la publication d’une vidéo qui monte des jeunes s’attaquant à un véhicule de la gendarmerie.

Il faut cependant savoir qu’un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux pour une marche à El Tarf contre le 5° mandat le même jour, samedi, et à la même heure.

Serait-ce la cause de l’annulation in extremis du rassemblement des anciens de l’ANP ?

La conjonction de ces deux événements à du troubler la torpeur de cette wilaya des confins et pousser les autorités à la paralyser encore plus 4 heures durant.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR