Connect with us

Société

El Tarf : la frontière fermée à Oum Teboul

Des protestataires ont barré l’accès au poste frontalier d’Oum Teboul, dimanche de 9h00 à 14h00 à 1 km avant l’entrée du poste.

Mouloud Bouyahia

Published

on

Crédit photo: DR

C’est la hausse de 100% de la taxe de voyage, entrée en vigueur dès le 2 janvier en application de la loi de finances 2019, qui a poussé les habitants d’Oum Teboul à bloquer le passage.

Les citoyens contestataires résidant en majorité à Oum Teboul, ont fait savoir au wali d’El Tarf que contrairement aux vacanciers qui se rendent une seule fois par an en Tunisie, eux, ont des proches de l’autre côté de la frontière et chez qui ils doivent se rendre “plusieurs fois par mois si ce n’est par semaine”.

Pour certains, le passage frontalier est quotidien. Dans le lot, il y a bien entendu tous ceux qui vivotent de la petite contrebande. “Avec une hausse d’une telle ampleur notre marge se réduit”, nous avouent quelques-uns. La taxe est passée de 500 DA à 1000 DA par personne.

Les véhicules pris au piège, algériens et surtout tunisiens, ont dû attendre plusieurs heures avant d’être libérés. Beaucoup ont préféré faire un détour de 40 km pour emprunter le poste d’El Aïoun, plus au sud.

Société

Dzair TV: l’entreprise ferme ses portes

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le producteur de audiovisuel Youcef Goucem, originaire de Tizi Ouzou, à la tête de la société de production GoFilm, s'est immolé aujourd'hui, Lundi, au siège de la chaine Dzair TV. Le producteur se trouve actuellement en salle de réanimation dans un hôpital à Douera. 
© DR | Logo de la chaine de télévision Dzair TV

La chaîne de télévision privée, Dzair TV n’émettra plus. L’entreprise appartenant à l’homme d’affaires, Ali Haddad, actuellement en détention, vient d’annoncer la nouvelle à ses employés.

Vu la coupure du signal de diffusion, nous informons l’ensemble du personnel que l’entreprise ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre“, lit-on dans un communiqué du groupe Média Temps Nouveaux rendu public, aujourd’hui.

La société, ajoute-t-on dans le même communiqué, ” demande à l’ensemble du personnel de rester chez eux et de ne pas se déplacer car il n’y a pas de travail“. “En cas de reprise, l’administration se chargera d’informer le personnel qui était en activité“, précise la même source.

Est ce la fin du groupe médiatique d’Ali Haddad ? Les journaux appartenant au même groupe, en l’occurrence le Temps d’Algérie et Wakt El Dazair, ont cessé de paraître depuis plusieurs mois déjà en raison d’une crise financière et d’un conflit interne opposant le collectif des journalistes à l’administration du journal.

L’Expression se plaint de “difficultés financières”

Pour sa part, le quotidien francophone, l’Expression, vient d’informer ses employés qu’il est dans l’incapacité de payer les salaires du mois de Mai dernier.

En raison de la situation financière du journal, fortement impactée par la crise sanitaire, se traduisant par des recettes suffisant à peine à régler la facture de l’imprimerie, l’entreprise n’est pas en mesure de verser les salaires du mois de mai 2020. Cette décision vaut pour tout le personnel du journal, sans exception“, écrit le directeur du journal, Ahmed Fattani dans une note adressée à son personnel.

Selon lui, “la survie de l’entreprise dépend de l’effort que devra fournir chaque employé”. “L’objectif de cette mesure difficile est de redresser les finances de l’entreprise. Le directeur du publication espère que chacun de nous comprenne l’importance du moment. Des signes de normalisation de la situation financière commencent à peine se faire jour. Il y a espoir que le redressement des recettes se confirme avec le temps. Au quel cas, pour les prochains mois, les salaires seront versés normalement“, justifie-t-il.

Tout en invitant les travailleurs à faire des sacrifices, Ahmed Fattani menace de licencier ceux qui refusent sa demande.

Ce sacrifice que demande l’entreprise aux employés n’est pas une injonction. Les employés sont libre d’accepter ou de refuser la proposition de suspension des salaires du mois de mai 2020. De fait, ceux qui n’adhèrent pas à cette démarche recevront leurs salaires et leur solde de tout compte et ne feront plus partie de l’entreprise“, menace-t-il. Pour de nombreux observateurs de la scène nationale, l’Expression a été l’un des journaux les mieux servi en matière de la publicité institutionnelle durant les 20 dernières années. Où est cette manne ?

Continue Reading

Société

Coronavirus en Algérie : 98 nouveaux cas d’infection et 08 nouveaux décès

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

98 nouveaux cas confirmés au coronavirus et 8 nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures en Algérie, selon le dernier bilan communiqué ce jeudi par le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar.

Ainsi, le pays dénombre 9831 personnes infectées par le coronavirus dont 681 sont décédées.

Concernant le nombre de guérisons, Djamel Fourar indique que 79 nouveaux cas ont été recensés ce qui porte le nombre total des personnes guéries à 6297.

Par ailleurs, le même responsable fait état de 31 patients atteins du coronavirus admis en soins intensifs.

Continue Reading

Politique

Déconfinement : un plan a été soumis au gouvernement par le comité scientifique

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le Dr Mohamed Bekat Berkani a fait savoir ce jeudi qu’un plan de déconfinement a été soumis au gouvernement par le comité scientifique de suivi et d’évolution de la pandémie de coronavirus dont il est lui même membre.

Ce plan a été élaboré région par région en fonction des chiffres enregistrés notamment le nombre de contaminations et de guérisons, a-t-il précisé sur les ondes de la Radio nationale, soulignant que la décision de lever la mesure de confinement relève des prérogatives du gouvernement.

“Le gouvernement a décidé de déconfiner quatre wilayas”, a-t-il rappelé, “en se basant sur l’absence des cas positifs pendant un certain nombre de jours”.

En outre, le médecin met l’accent sur l’impératif de respecter les recommandations de protection individuelles et collectives. “On ne peut déconfiner une population dans la mesure où personne ne respecte les mesures de protection”, a-t-il déclaré. Dans le cas contraire, insiste le médecin, le pays risque de connaitre une “flambée” de cas “voire une deuxième vague” .

De son coté, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a déclaré mercredi que “la feuille de route de sortie du confinement “qui devra être impérativement élaborée sur la base des recommandations émises par l’autorité sanitaire et en concertation avec les partenaires sociaux”, sera “progressive” et “flexible”.

Rappelons que la mesure de confinement partiel a été reconduite jusqu’au 13 juin l’exception des wilayas de Saïda, Tindouf, Illizi et Tamanrasset où la mesure de confinement a été levée.



Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR