Connect with us

Monde

Egypte : l’auteur d’un video-clip critique de Sissi meurt en prison

Avatar

Published

on

© DR | l'auteur de la vidéo clip critique de al Sissi meurt en prison

Un jeune Egyptien qui avait été emprisonné après avoir réalisé le vidéoclip d’une chanson très critique du président Abdel Fattah al-Sissi est décédé samedi dans une prison du Caire, a affirmé son avocat.


Chadi Habache, âgé de 24 ans, est mort dans la prison de Tora, a indiqué à l’AFP Me Ahmed al-Khawaga, qui n’a pas été en mesure de donner les raisons du décès. “Cela faisait quelques jours que son état de santé se détériorait (…) Il a été hospitalisé puis il est revenu hier soir en prison où il est mort dans la nuit“, a-t-il précisé, sans donner plus de détails.

Chadi Habache avait été placé en détention en mars 2018, accusé de “diffusion de fausses nouvelles” et “appartenance à une organisation illégale”, selon le Parquet. Il avait été arrêté après avoir réalisé le clip de la chanson “Balaha” interprétée par le chanteur de rock Rami Issam.

Celui-ci y critique vertement M. “Balaha”, nom dont le président Sissi est affublé par ses détracteurs en référence au personnage célèbre d’un film égyptien pour être un menteur notoire.

Rami Issam s’était notamment fait connaître pendant la révolte populaire de janvier-février 2011 contre le président d’alors Hosni Moubarak, et s’est depuis exilé en Suède. Un temps censuré en Egypte, le clip a été visionné plus de 5 millions de fois sur YouTube.

Dans un message sur Twitter, Bahey Eldin Hassan, le directeur de l’Institut du Caire pour les droits humains, a jugé que le président Sissi avait une “responsabilité directe” dans l’emprisonnement de Chadi Habache “pour la simple raison qu’il a participé à une chanson qui le critique et parce qu’aucun juge n’ose attester de l’innocence de quelqu’un qui a critiqué le président de la République”.

Pour le Réseau arabe des droits humains et de l’information (ANHRI), Habache est mort en raison de la “négligence et de l’absence de justice”. “La prison ne tue pas, c’est la solitude qui tue (…) j’ai besoin de votre soutien pour ne pas succomber (…) je meurs lentement tous les jours“, écrivait M. Habache dans une lettre en octobre 2019, publiée samedi sur Facebook par la militante des droits humains et écrivaine Ahdaf Soueif après l’annonce de son décès.

Les conditions de détention en Egypte sont régulièrement épinglées par les organisations de défense des droits humains. Et depuis début mars, en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, les autorités ont suspendu les visites au parloir et les travaux des tribunaux, isolant plus encore les détenus.

A cause des mesures prises contre le coronavirus, personne n’a pu voir” Habache dernièrement, a souligné M. Khawaga. Par crainte de contagion dans les prisons surpeuplées, les défenseurs des droits humains ont appelé à la libération des prisonniers de conscience ainsi que les détenus en attente de procès.

Plusieurs ONG estiment à 60.000 –sur un total de quelque 100.000 détenus– le nombre de prisonniers politiques en Egypte, opposants islamistes ou libéraux, cibles de la répression ayant suivi la destitution par l’armée en 2013 de Mohamed Morsi, le premier président civil démocratiquement élu à la présidence de l’Egypte

Monde

Le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La pandémie de coronavirus a contaminé plus de 30.556.040 personnes et fait 953.025 morts dans le monde depuis son apparition en fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 199.255 morts. Viennent ensuite le Brésil (136.532), l’Inde (85.619), le Mexique (72.803) et le Royaume-Uni (41.732).

Plus de 136.000 décès au Brésil

Le Brésil a atteint samedi 136.532 décès liés au coronavirus après le recensement de 739 nouveaux cas ces dernières 24h, selon le ministère brésilien de la Santé.
Au cours de la même période, 33.057 nouveaux cas ont été recensés ce qui porte le nombre total à 4.528.240.

27.000 cas en Libye

796 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés en Libye ce qui porte le nombre total de cas confirmés à plus de 27,234 , signale le Centre national de contrôle des maladies de Libye.
08 nouveaux décès ont été enregistrés, selon le centre, ce qui porté le nombre total de victime à 436.

Amende pour non-respect de la quarantaine

Une amende de 10.000 livres sterling (11.000 euros) sera infligée aux individus qui ne respecteront pas l’auto-quarantaine en cas de contamination, a annoncé samedi le gouvernement lors de la présentation des nouvelles règles visant à contrer la propagation du coronavirus.

100.000 cas d’infection en Belgique

La Belgique a franchi dimanche le cap des 100.000 infections au coronavirus pour s’établir à 100.748 dont 9.944 décès, selon les chiffres de l’institut de santé publique Sciensano.
Selon les autorités locales, cette augmentation des cas est justifiée par la multiplication des tests.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

Donald Trump : 7 où 8 autres pays arabes envisagent de conclure des accords de paix avec Israel

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Donald Trump et Benjamin Netanyahu

Le président américain Donald Trump a révélé que «7 ou 8» autres pays arabes cherchent à conclure des accords de paix avec l’entité sioniste et établir des relations diplomatiques.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre vendredi avec le fils aîné de l’émir du Koweït, Cheikh Nasser Al-Sabah Al-Ahmad Al-Jaber: “7 ou 8 autres pays arabes cherchent à conclure des accords avec l’état hébreu, et le Koweït peut faire partie de ces pays à la fin.”

jeudi, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, a déclaré que cinq autres pays envisageaient “sérieusement” de normaliser leurs relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, selon des propos rapportés par l’agence de presse Reuters.

Meadows n’a toutefois pas révélé l’identité des cinq pays en question, il a simplement indiqué que trois d’entre eux se trouvaient dans la région du moyen orient.

Continue Reading

Digital

TikTok et WeChat interdites aux Etats-Unis à partir de dimanche

Avatar

Published

on

Le téléchargement des applications chinoises TikTok et WeChat sera interdit aux Etats-Unis à partir de dimanche, a annoncé vendredi le département du Commerce américain, citant des menaces à la “sécurité nationale”.

“Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des Etats-Unis”, explique le ministère américain dans un communiqué.

Les Etats-Unis mettent ainsi à exécution la menace brandie par le président Donald Trump contre ces deux applications chinoises, dans un contexte de grandes tensions entre les deux géants économiques.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR