Connect with us

Société

Education: six syndicats se retirent de la charte d’éthique du secteur

La décision a été annoncée, aujourd’hui. Six syndicats autonomes décident de rompre l’accord signé avec la première responsable du secteur, Nouria Benghabrit. Ils se retirant de la charte d’éthique signée en 2015 et déterrent la hache de guerre.

Melissa NAIT ALI

Published

on

La ministre de l’Education nationale, Nouria Banghabrit, est prête à discuter avec les syndicalistes du Cnapeste. Mais elle pose une condition : la reprise des cours.

Il s’agit des organisations les plus puissantes dans l’éducation nationale, en l’occurrence le CNAPEST, le SNAPEST, l’UNPEF, le SNTE, le SATEF et le CELA. Réuni Lundi à Alger, les responsables de ces syndicats annoncent également le boycott de toutes les rencontres officielles organisées par la tutelle au niveau national et local.

mode de gouvernance de la ministre

La décision est prise, selon la même source, pour contester contre le mode de gouvernance du secteur adopté par la tutelle qui, selon un communiqué des syndicats, n’a pas respecté ces engagements. « Nous dénonçons la manière avec laquelle le ministère de l’éducation agit avec les syndicats au niveau local et national. Cette manière n’est pas conforme au contenu de la charte d’éthique qui donne la priorité au dialogue social.

Entraves à l’action des syndicalistes

De plus, le ministère exerce des pressions et entrave l’activité syndicale, à travers l’annulation du travail avec les PV, le refus d’octroyer des sièges aux syndicats, les entraves à l’action des syndicalistes et le recours à la justice pour résoudre les conflits sociaux », expliquent les responsables desdits syndicat dans un communiqué rendu public. Les leaders des six syndicats regrettent aussi le fait que le ministère recours à de fausses promesses concernant la gestion des grands dossiers, notamment celui des œuvres sociales et celui du statut.

Protestation

Les dernières décisions du ministère de l’éducation, portant surtout sur l’obligation du rattrapage des cours durant les week-ends et la question des arrêts maladies sont aussi critiquées par ces syndicats. Ce retrait de la charte est un prélude à un retour prochain à la protestation dans le secteur, après un 1er trimestre sans grève.

Société

La police a arrêté un groupe de “malfaiteurs” opérant dans un hôtel réservé à la mise en quarantaine

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Des éléments de la sûreté nationale ont arrêté un groupe de malfaiteurs impliqués dans des opérations de vols dans un hôtel destiné à la mise en quarantaine à Zeralda, indique, ce mardi 07 avril, un communiqué de la DGSN

Selon la même source, les voleurs ont été surpris par une patrouille de police alors qu’il transportaient les objets volés d’un camion a une voiture touristique.

Après les enquêtes préliminaires, il s’est avéré que les objets en question ont été volés dans un hôtel public à Zeralda reconverti en lieu de mise en quarantaine.

Des enquêtes approfondies ont conduit à l’arrestation de cinq personnes supplémentaires de ce réseaux criminel ainsi que la récupération d’autres objets volés du dit hôtel, notamment des appareils d’électroménagers, de la vaisselle, de la literie ainsi que des produits alimentaires.

Après avoir accompli toutes les procédures judiciaires, les suspects ont été présentés devant le Procureur de la république qui a décidé de leur placement en détention préventive pour “vol”, dissimulation d’objets volés” ainsi que “faux et usage de faux”.

Continue Reading

Société

Coronavirus : 12 algériens bloqués aux îles Maldives “sans aucune assistance”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Passagers bloqués aux aéroports ( archive )

Douze ressortissants algériens se retrouvent actuellement bloqués aux îles Maldives suite à la suspension de toutes les liaisons aériennes et maritimes, en prévention contre la pandémie Covid-19.

Sur les 12 ressortissants algériens, un seul uniquement a été pris en charge par l’Etat maldivien et placé en quarantaine. Un autre ressortissant algérien se trouve à l’aéroport de Malé, capitale des Maldives, où il passe ses jours et nuits en attendant la reprise des vols. Tandis que les dix autres “sont toujours dans leur hôtels, en rallongeant à chaque fois leurs séjours à leurs frais” témoigne l’un d’eux.

Contactée,, l’Ambassade de New Delhi en Inde qui gère aussi les Maldives, “nous a demandé de patientez” en nous informant qu’on a été “signalés aux autorités algériennes”.

“Livrés à nous même, nous avons pu, tant bien que mal, négocier avec les hôteliers pour rallonger nos séjours, mais cette situation ne peut durer longtemps, puisque nous n’avons aucune visibilité sur notre sort pour des semaines” se sont plaints les algériens bloqués qui espèrent un rapatriement avant l’arrivée du mois sacré.

En respectant la décision des autorités de suspendre les liassions pour endiguer la propagation du Coronavirus, les algériens bloqués ont appelé l’Etat algérien à prendre en charge ces ressortissants “piégés par cette décision, et qui ne demandent qu’une seule chose, rentrer chez eux”

Continue Reading

Société

Coronavirus : 45 cas supplémentaires et 20 nouveaux décès

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès ont été enregistrés durant les dernières 24h, selon le dernier bilan établi par le comité scientifique de suivi de l’évolution du COVID-19 ce mardi 07 avril.

Le nombre total de contamination s’élève ainsi à 1468 et le nombre de décès à 193.

Tandis que le nombre de cas confirmés est en baisse en comparaison aux bilans précédents, le nombre de cas guéris part à la hausse avec 23 patients guéris lors des dernières 24h.

Ainsi, 113 patients ont été guéris selon le ministère de la Santé qui précise que 626 autres ont été soumis au protocole de traitement à la chloroquine.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR