Suivez-nous

Société

Education nationale: un “dispositif exceptionnel” pour l’évaluation des élèves du cycle moyen

Feriel Bouaziz

Publié

le

Le ministère de l’Éducation nationale a mis en place, ce jeudi, un “dispositif exceptionnel” d’évaluation pédagogique des élèves du cycle moyen pour l’année scolaire 2020/2021.

Le dispositif exposé “définit la méthode de calcul de la note du controle continu, ainsi que les moyennes trimestrielles et annuelles“, selon l’APS.

En effet, la moyenne semestrielle pour une seule matière éducative dépend de trois éléments, à savoir: “un controle continu , un examen surveillé et une composition trimestrielle“.

En ce qui concerne le controle continu, ce dernier est basé sur trois éléments essentiels qui sont: “la discipline, l’assiduité et la rentabilité des activités d’apprentissage au sein du département et la rentabilité des activités d’apprentissage en dehors de celui-ci“.

Quant aux examens surveillés, le ministère de l’éducation a souligné la nécessité de faire “un examen écrit surveillé sur chaque matière éducative dans chacun des deux semestres académiques de cette année selon le calendrier précédemment spécifié“.

Par ailleurs, le calendrier sur les dates des examens du premier semestre ont été fixées du 17 janvier au 28 janvier 2021, tandis que les examens du deuxième trimestre auront lieu du 25 avril au 6 mai de la même année.

En revanche, la durée des examens trimestriels seront limités à une heure et demie dans les matières qui sont étudiées par trois séances ou plus durant la semaine, et à une heure seulement dans le cas contraire.

Notons par ailleurs, que les déclarations de réussite scolaire actuellement en vigueur dans la plateforme numérique du ministère ont été modifiées conformément aux modalités d’évaluation pédagogique dans l’enseignement intermédiaire au cours de l’année scolaire en cours.

Pour rappel, les élèves du cycle moyen ont repris l’école le 4 novembre dernier et ce après avoir été en vacances forcées depuis le 12 mars dernier à cause de la pandémie du coronavirus.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR