Connect with us

Société

Education : “le protocole sanitaire mis en place à l’examen du BAC sera bénéfique pour la rentrée scolaire”, selon Sadek Dziri

Achour Nait Tahar

Published

on

© Sadek Dziri, Président de l'UNPEF

Le président l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF), Sadek Dziri, a souligné la nécessité de la stricte application du protocole sanitaire afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) durant la période de déroulement des examens du baccalauréat, qui débuteront dimanche prochain.

Intervenant ce jeudi sur les ondes de la chaine Une de la radio nationale au programme “l’Invité du matin”, Dziri estime que “Nous espérons que ce protocole sera appliqué dans les examens du baccalauréat, d’autant plus que le nombre d’élèves est élevé, car chaque classe comprend 20 candidats, or le nombre ne devait pas dépasser 15 élèves au maximum”.

Et d’ajouter : «Si nous réussissons à mettre en place des mesures préventives et à assurer un éloignement physique à l’intérieur et à l’extérieur des classes, il nous sera utile pour préserver la santé des élèves lors de la prochaine rentrée scolaire».

Dans son évaluation des mesures préventives qui ont été mise en place lors de l’examen de l’enseignement moyen, l’orateur a souligné que le protocole a été soigneusement appliqué par les encadreurs qui se sont acquittés de leur mission avec professionnalisme. Il a, par ailleurs, regretté l’absence d’un nombre considérable d’élèves à cet examen, étant donné que la plupart d’entre eux ont déjà réussi le passage au cycle supérieur. Les centres d’examen se sont retrouvés quasiment vides et dans d’autres le nombre de candidats ne dépasse pas trois.

Dans le même contexte, a-t-il ajouté, “les conditions devaient être créées sur la base de formulaires auxquels les élèves répondaient sur leur désir de réussir ou non l’examen, sachant que des budgets ont été alloués, des efforts ont été consentis et des énergies ont été dépensées pour réussir cet examen.”

Evoquant les plus grands défis auxquels sera confrontée la prochaine rentrée scolaire, dont la date n’a pas encore été fixée selon la dernière déclaration du Premier ministre, Dziri fait savoir que l’une des propositions les plus importantes du Syndicat des travailleurs de l’éducation au ministère de l’Éducation après l’examen du baccalauréat est liée à la mise en œuvre du protocole sanitaire, notamment ce qui concerne l’espacement et la répartition des élèves des classes en petits groupes, étant donné que le nombre d’élèves dépasse 50 élèves par classe, et en mettant en place des emplois du temps spéciaux , ainsi que l’adaptation des programmes et les leçons.

“Cette proposition nécessite un encadrement pédagogique et des sacrifices de la part des enseignants, en contre partie d’une prime. En cas d’expérience de fractionnement des classes – qui sont particulièrement nécessaires au niveau des classes de première année du secondaire après le grand succès enregistré à l’examen du BEM. Il est, de ce fait, nécessaire d’augmenter les heures supplémentaires et profiter de la journée de vacances”. Par ailleurs, une prime estimée à au moins 1000 dinars l’heure devrait être allouée afin de motiver les enseignants.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR