Connect with us

En continu

Drapeau amazigh : 10 ans de prison fermes requis contre Nadir Ftissi. Son avocat dénonce “une délinquance judiciaire”

Avatar

Published

on

@ INTERLIGNES | procès des détenus des porteurs du drapeau amazigh

Le procureur de le Cour de justice d’Annaba a requis, ce lundi, une peine de 10 ans de prison à l’encontre de Nadir Ftissi, un manifestant arrêté lors de la marche pacifique du 5 juillet pour avoir brandi le drapeau amazigh.

 

“Le procureur de la République à requis 10 ans de prison fermes à l’encontre de détenu d’opinion, Nadir Ftissi. Ce procureur a plaidé d’une manière informelle se substituant quasiment en un jugement moral. Il a plaidé sur l’aspect nationaliste et patriotique s’appuyant sur l’article 6 de la Constitution au lieu de l’article 79 du code pénal”, fustige Hamaili Boubaker, avocat du mis en cause qui précise que la juge est intervenue pour “remettre le procureur à sa place”

Me Hamaili dénonce le comportement du procureur qui, pour lui, a touché au principe “de la légalité de lois”. “C’est de la délinquance judiciaire et non un délit de lois”, peste l’avocat du Ftissi Nadir.  “Nous avons interrompu l’audience à cause du procureur de la République qui, piétinant la loi de la République, n’a pas cessé d’intervenir lors de la plaidoirie. Il faut savoir que le procureur n’a aucunement le droit d’intervenir ou de prendre la parole avant la fin de l’audience. Il faut respecter la défense. En tant qu’avocat, je ne cautionne pas cet agissement.”, fulmine Me Hamaili ajoutant que ce procureur doit être poursuivi sur le volet pénal et professionnel.

L’avocat précise que le manifestant arrêté lors de la marche pacifique pour avoir brandi l’étendard Amazigh est incarcéré arbitrairement sans aucune motivation du juge d’instruction. “Ils ont pris en compte la gravité de l’infraction alors que la loi ne stipule pas cela. Certes, l’infraction est grave (atteinte à l’unité nationale) mais il faut aussi prendre en considération la gravité des faits“, ajoute Me Hamaili. “Quels sont les faits qui motivent cette condamnation ? le drapeau amazigh est-il un moyen d’atteinte à l’unité nationale ?” s’interroge-t-il.

L’avocat indique que le collectif de la défense a déclaré un incident d’audience en raison du comportement “très grave” et “inapproprié” du procureur de la République. “Nous sommes sortis le 16 et 22 juin pour justement dénoncer ces pratiques occultes. Ce n’est pas seulement les personnes qui doivent partir. Il faut aussi mettre terme à ces pratiques”, a-t-il ajouté.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR