Connect with us

Monde

Double explosion de Beyrouth: Le bilan s’alourdit, le monde disposé à aider

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Les deux explosions survenues mardi, 04 août, au port de la capitale libanaise, Beyrouth, ont fait au moins 100 morts et des milliers de blessés et d’importants dégâts, selon le dernier bilan de la Croix rouge.

“Jusqu’ici, plus de 4 000 personnes ont été blessées et plus de 100 ont été tuées. Nos équipes poursuivent leurs recherches et opérations de secours dans les zones environnantes”, a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Selon les autorités libanaises, un incident dans un bâtiment contenant une cargaison de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium serait à l’origine de la double explosion qui a ravagé des quartiers entiers de la capitale faisant d’elle une ville “sinistrée.

Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a promis que les responsables devraient “rendre des comptes”.

“Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire”, a-t-il déclaré Mardi.

Peu après les deux explosions meurtrières, plusieurs pays ont réagi exprimant leur soutien et offrant leur aide au Liban notamment la France qui doit envoyer, “dès mercredi”, des personnels de la sécurité civile, plusieurs tonnes de matériel et un poste sanitaire mobile.

“Nous déployons au Liban un détachement de la sécurité civile et plusieurs tonnes de matériel sanitaire. Des urgentistes vont également rejoindre Beyrouth au plus vite pour renforcer les hôpitaux”, a écrit le Président français, Emmanuel Macron sur Twitter, après avoir exprimé “sa solidarité fraternelle envers le peuple libanais”.



Le Canada, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, la Turquie, l’Iran, se disent, aussi, “prêts” à aider le pays, déjà soumis à une crise économique inédite.

“Les photos et vidéos de Beyrouth ce soir sont choquantes. Toutes mes pensées et mes prières accompagnent ceux qui sont impliqués dans ce terrible incident. Le Royaume-Uni est prêt à apporter son soutien de toutes les manières possibles, y compris aux ressortissants britanniques concernés”, a-écrit le Premier ministre Britannique sur Twitter.

De son coté, le Président Abdelmadjid Tebboune a adressé, mardi, un message de condoléances et de compassion au président libanais, Michel Aoun.

“C’est avec une profonde tristesse et affliction que j’ai appris la nouvelle des explosions survenues mardi au port de Beyrouth ayant fait plusieurs morts et blessés et des dégâts matériels. En cette douloureuse circonstance, je tiens en mon nom personnel et au nom de l’Algérie, peuple et Gouvernement, à vous exprimer et à travers vous au peuple libanais frère et aux familles des victimes nos sincères condoléances et toute notre compassion et solidarité”, a écrit Abdelmadjid Tebboune.

Et d’ajouter : “en renouvelant à votre Excellence la solidarité et le soutien de l’Algérie dans cette douloureuse épreuve, je vous prie cher frère d’agréer ma parfaite considération”.

Pour sa part, le Président Donald Trump a estimé que les attaques ressemblaient à “une bombe”.

“J’ai rencontré nos généraux, et il semble que ce n’était pas un accident industriel. Il semble, selon eux, que c’était un attentat, c’était une bombe”, a-t-il déclaré à la presse lors de sa conférence de presse quotidienne sur le Covid-19.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a ,lui, exprimé la disposition de son pays d’apporter son aide au Liban.

Réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, les internautes, d’abord choqués par les vidéos et les images de l’explosion, ont aidé les familles affectées par le drame en diffusant les photos des personnes disparues et les adresses des maisons et auberges prêts à accueillir les citoyens dont les maisons ont été ravagées par les deux explosions.

D’autres, impuissants notamment en raison des mesures préventives imposées pour contrer la propagation du coronavirus, se sont contentés de prier pour le pays et d’envoyer des messages de soutien au peuple libanais.



Monde

L’Arabie Saoudite autorise la reprise progressive de la Omra

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

l’Arabie Saoudite a autorisé la reprise progressive de la Omra à compter du 4 octobre, et ce, afin de “répondre aux vœux  des musulmans du pays et de l’étranger ”, a indiqué mardi le ministère saoudien de l’intérieur dans un communiqué.

La reprise progressive se déroulera en deux étapes. La première étape sera consacrée aux fidèles se trouvant à l’intérieur du royaume tandis que la deuxième concernera les musulmans venant de l’étranger.

Ainsi, après une suspension de six mois en raison de la pandémie de coronavirus, 6.000 citoyens saoudiens et résidents étrangers au royaume pourront, chaque jour, effectuer la Omra à compter du 4 octobre, précise le communiqué repris par l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Les musulmans venant de l’étranger seront, eux, autorisés à effectuer la Omra à partir du 1er novembre. Leur nombre a été réduit à 20 000 par jour, ajoute la même source.

Pour rappel, malgré la suspension, le hadj dit le grand pèlerinage a été autorisé mais seulement aux fidèles résidants au royaume. En effet, seulement une dizaine de milliers de fidèles ont pu l’effectuer cette année en raison des contraintes liées à la pandémie.

Les autorités sanitaires avaient déclaré qu’aucun cas de coronavirus n’avait été signalé sur les lieux saints pendant le Hajj qui a débuté, cette année, en fin juillet et pris fin en début août.

Continue Reading

Monde

Le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Plus de 31,3 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis l’apparition de la pandémie de coronavirus en Chine en décembre 2019. Au moins 965.760 morts ont été enregistrés, selon le dernier bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

Un record de deux millions de cas de coronavirus (+6%) ont été enregistrés du 14 au 20 septembre, tandis que le nombre de décès a baissé de 10% à 37.700, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), repris par l’AFP.

A l’exception de l’Afrique, tous les continents ont signalé une augmentation des cas sur cette période, l’Europe ayant en outre connu la plus forte augmentation des décès (+27% en une semaine), selon la même source.

A noter que les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec 200.005 morts, suivent le Brésil avec 137.272 morts, l’Inde (88.935), le Mexique (73.697) et le Royaume-Uni (41.788).


l’Espagne réduit la période de quarantaine

Les autorités espagnoles ont réduit mardi la quarantaine à 10 jours au lieu de 14 pour les personnes en contact avec un cas confirmé de coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.
Rien ne change pour les cas confirmés qui doivent s’isoler entre 10 et 14 jours, selon qu’ils soient asymptomatiques ou bénins, et selon les régions, précise la même source.

Reprise de la Omra

Suspendu depuis mars en raison du Covid-19, l’Arabie Saoudite a autorisé la reprise progressive de la Omra à partir du 4 octobre, a annoncé mardi le ministre saoudien de l’Intérieur.

Tensions entre Pékin et Washington

L’ambassadeur de Chine à l’ONU a accusé mardi le président américain Donald Trump de “propager un virus politique” avec ses “accusations infondées” contre Pékin sur la gestion du Covid-19, dénonçant l’incapacité des Etats-Unis, au “comportement irresponsable”, à empêcher des morts.

Argentine: le PIB plonge de 19,1%

L’économie argentine a plongé de 19,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période l’an passé, en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, a annoncé ce mardi l’Institut national des statistiques (Indec).
Sur le premier semestre, la chute du Produit intérieur brut (PIB) est 12,6%, comparativement à la même période en 2019, a précisé l’organisme.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

Mali : l’Algérie “prend acte” de la désignation de Bah Ndaw comme président de transition

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | L'ancien ministre de la défense, Bah Ndaw désigné chef de l'Etat au Mali

L’Algérie prend acte de la désignation de Monsieur Bah NDAW comme Président de la transition au Mali, et du Colonel Assimi Goïta, comme Vice-président, indique un communiqué du ministère des affaires étrangères, redu public ce mardi 22 septembre.

“L’Algérie attend avec intérêt la mise en œuvre du reste des institutions de la transition en vue de permettre une conduite apaisée et calme de la période de transition vers l’organisation d’élections qui acteront le retour à l’ordre constitutionnel au Mali frère et voisin”, lit-on dans le communiqué.

le même document précise que “l’Algérie qui a déployé d’importants efforts pour la stabilisation du Mali à travers la conclusion, en 2015, de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, et pour la préservation de la stabilité de ce pays durant les derniers mois, continuera de suivre de près l’évolution de la situation au Mali“.

L’Algérie se félicite de l’attachement de l’ensemble des parties maliennes à la mise en œuvre effective de l’Accord d’Alger et réitère son engagement, en sa qualité de Chef de file de la médiation internationale, et Présidente du Comité de Suivi de mise en œuvre de l’Accord (CSA), à tout entreprendre pour poursuivre la mise en œuvre de l’Accord en tant que seule voie à même de permettre au Mali de préserver durablement sa stabilité et de relever les défis multiples auxquels il fait face, ajoute le communiqué.

L’Algérie réitère, enfin, son engagement pour accompagner le Mali durant cette période difficile et réaffirme sa solidarité indéfectible en direction du peuple malien frère, conclut le communiqué. 

Pour rappel, l’ancien ministre de la défense, le colonel à la retraite Bah Ndaw, 70 ans, a été désigné lundi 21 septembre, président par le comité militaire au pouvoir. Il a pour mission de conduire une période transition jusqu’au retour des civils à la tête de l’Etat.

Continue Reading
Advertisement

Tendances