Connect with us

Politique

Dossier du montage automobile: confirmation des peines contre Sellal et Ouyahia

Published

on

La Cour d’Alger a rendu ce jeudi son verdict dans l’affaire du montage automobile et du financement “occulte” de la campagne du cinquième mandat du président déchu Abdelaziz Bouteflika. Cette affaire implique une poignée d’anciens responsables et hommes d’affaires proches de l’ancien système dont l’ancien chef du gouvernement Ahmed Ouyahia et l’homme d’affaires Ali Haddad.

Le juge a confirmé les peines prononcées en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed en décembre 2019 contre les ex-premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Ils ont été condamnés à, respectivement, 15 ans et 12 ans de prison ferme assortis d’une amende d’un million de DA. Le parquet avait requis l’aggravation des peines.

Les condamnations de anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda ont été réduites à, respectivement, 3 ans et 2 ans de prison ferme alors qu’ils avaient écopé de 10 ans de prison ferme en première instance.

Pareil pour l’homme d’affaires Ali Haddad qui a vu sa peine réduite de 7 ans à 4 ans de prison ferme.

L’ex wali de la wilaya de Boumerdes, Yamina Zerhouni a elle été acquittée des charges retenues contre elle alors qu’elle avait été condamnée en première instance à 5 ans de prison ferme. le Parquet avait requis 10 ans de prison.

Le fils d’Abdelmalek Sellal, Fares Sellal a été condamné à deux ans de prison ferme. Le parquet avait requis 8 ans de prison ferme.

Des peines allant de 2 ans à 4 ans de prison ferme ont été prononcées contre d’autres accusés tandis que certains ont été acquittés.








Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR